Torpedo de Matthieu Donck en DVD

Que celle ou celui qui n'a jamais été appelé(e) au téléphone par Pascal(e) Dumont lève le doigt

Ce film repose sur la présence de cet étonnant comédien belge qu’est François Damiens qui incarne à merveille Michel Ressac. Il a pour sujet les dommages collatéraux du marketing téléphonique.

Quand un beau matin, son téléphone le réveille et qu’un dénommé Pascal Dumont lui apprend qu’il a gagné une soirée avec Eddy Merckx, il n’y a pas de doute. C’est avec son père, dont c’est bientôt l’anniversaire, qu’il va fêter l’événement. Son père qui va vers ses 82 ans a toujours été un grand fan de cyclisme. Et quand on sait qu’Eddy Merckx a parcouru pas moins de 480?000 kilomètres en vélo, soit 12 fois le tour de la Terre, cela suppose un minimum d’organisation. Le problème est que Michel doit se rendre avec sa famille dans le magasin Sofia Life le plus proche, à Marcouing, en Belgique.

La véritable histoire du film commence alors car Michel Ressac vit seul. Il est vaguement camelot sur les marchés des environs et se souvient à peine où son père habite, tant il est allé peu souvent le voir. Sa situation professionnelle est plus qu’imprécise. On se demande même s’il ne passe pas son temps à ne rien réussir... « Est-il un imbécile fini ? Un looser pathétique ? Où est-ce lui qui a raison, finalement ? » se demande le réalisateur Matthieu Donck.

Sûr et certain d'avoir gagné

Michel Ressac est tellement sûr et certain d’avoir gagné cette soirée avec ce champion cycliste de légende que l’on surnommait "Le cannibale" qu’il voudrait, on ne sait trop pourquoi, en faire profiter son géniteur qui s’avère être gravement diminué par la maladie. Le problème est que Michel doit constituer une famille. C’est la condition sine qua non pour participer au concours. Michel a juste gagné le droit de participer au dit concours. Pour ce faire, il va "adopté provisoirement" Kevin, un gamin d’un dizaine d’années (interprété par Cédric Constantin qui se révèle fort dynamique), qui vit dans une famille d’accueil voisine de son studio, et renoué avec une ex, Christine (incarnée par Audrey Dana). Mais ils vont arriver trop tard. L’opération qui se déroulait près de chez eux aura lieu ensuite à Brest... Leur révélera un des responsables du magasin de Marcouing.

Un road-movie drôle et attachant, porté de bout en bout par François Damiens qui sait rendre le personnage de Michel Ressac indissociable de sa quête de reconnaissance auprès d’une famille qui n’a eu de cesse de le rejeter. Il est vrai qu’il leur a vendu des aspirateurs de table qui n’étaient pas très aux normes.

Le cinéma belge sait une nouvelle fois manier l’humour avec, j’allais écrire?: délicatesse, non seulement mais un souci de coller à la vérité de certains êtres à la marge... Ce premier film mérite le détour.

Film (89’) + Bonus - Interview de Matthieu Donck et Audrey Dana – Bac Vidéo

Film ♥♥♥

Bonus ♥

Sur le même sujet