We Want Sex Equality en DVD et Blu-Ray

Ce film de Nigel Cole est inspiré de faits réels qui se déroulèrent en 1968 à Dagenham, une ville de la banlieue est de Londres

Ford, qui est alors le premier constructeur automobile européen, a dans cette ville une usine qui emploie environ 55 000 hommes et très exactement 187 femmes.

Ces dernières, qui travaillent dans des conditions plus que lamentables, à l’atelier d’assemblage et de couture des revêtements de sièges et banquettes, refusent de faire des heures supplémentaires. La direction les menace en effet de modifier leur statut alors qu’elles désirent au contraire devenir ouvrières spécialisées. Leur savoir-faire est sans conteste et elles sont même capables d'assembler des éléments pour lesquels elles n'ont reçu aucune information.

Décidées finalement à faire grève, leur mouvement social va progressivement toucher l’ensemble de l’usine, mettant tous les ouvriers au chômage technique. Elles vont apprendre alors que, de toute manière, leurs revendications passeront toujours au second plan puisqu’elles sont moins payées que les hommes. Leur lutte sociale va alors se modifier car elles vont demandées l’égalité des salaires avant toute reprise du travail. Rita O’Grady, que tout le monde jugeait un peu trop timorée, va devenir la leader du mouvement. La solidarité des femmes va largement déborder les syndicats.

Cette comédie sociale britannique nous en dit long sur le comportement des syndicats anglais (qui n’ont absolument rien à voir avec leurs homologues français) et leurs rapports avec le patronat. Les dialogues très réalistes démontrent encore une fois que les cinéastes anglais n’ont pas forcément besoin d’avoir un point de vue militant pour nous faire comprendre les dysfonctionnements de la société.

Un film dont le scénario est de William Ivory, avec Sally Hawkins, Bob Hoskins et Rosamund Pike, fort agréable, rondement mené, qui passe aisément de la comédie au drame, sans oublier son approche de la condition féminine en 1968. La femme du directeur de l’usine, diplômée d’une grande université, avoue à Rita que son mari la considère comme une idiote.

Un Feel-good movie (comme on dit maintenant) dans la lignée de Full Monty , Billy Elliot ou Les Virtuoses .

Ce film a remporté 2 prix dans les festivals et a été nominé 3 fois

BAFTA Awards / Orange British Academy Film Awards 2011

2 nominations :

- Meilleurs costumes

- Meilleurs maquillages

(la reconstitution des looks et ambiances des années 68 est remarquable)

Festival du Film Britannique de Dinard 2010

2 prix remportés :

- Hitchcock d'Argent du Public (Nigel Cole)

- Hitchcock d'Or (Nigel Cole)

1 nomination :

- Hitchcock de Bronze - Prix du coup de coeur (Nigel Cole)

Film + Bonus – Making-of – Blu-Ray - Universal

Film ♥♥♥♥

Bonus ♥♥

Sur le même sujet