12 juillet: un jour, un événement, une naissance, un décès

Victoire de la France en Coupe du monde de football, naissance du prince souverain Louis II de Monaco et mort d'Alfred Dreyfus ont eu lieu un 12 juillet...
10

Associé au signe du Cancer dans le zodiaque , le 12 juillet est le 193e jour de l’année du calendrier grégorien (ou le 194e en cas d’année bissextile). A cette date, quiconque connaît une personne prénommée Azélie, Jason, Menou, Oliver, Olivier, Zélie ou autres prénoms liés à leurs nombreux dérivés est prié de chèrement l’honorer. "En juillet, jamais sécheresse n'a causé la moindre détresse", prétend un dicton d’autrefois. La Fête nationale à Sao Tomé-et-Principe et la Fête des Orangistes tant en Irlande-du-Nord qu’à Terre-Neuve-et-Labrador (Canada) sont également célébrées ce jour-là.

L’équipe de France de football remporte la Coupe du monde un 12 juillet

Le 12 juillet 1998, au Stade de France (Saint-Denis – Seine-Saint-Denis), l’équipe de France de football remporte la finale de la Coupe du monde en battant le Brésil sur le score de 3 buts à 0. Déjà demi-finalistes en 1958 (3e), 1982 (4e) et 1986 (3e), c’est la première fois que les footballeurs français gagnent la prestigieuse compétition. En 2006, ils seront battus par l’Italie lors de la deuxième finale de leur histoire.

Le prince souverain Louis II de Monaco voit le jour un 12 juillet

Né le 12 juillet 1870, à Baden-Baden (Land de Bade-Wurtemberg – Allemagne d’aujourd’hui), et mort le 9 mai 1949, à Monaco, Louis II de Monaco a été le prince souverain de la principauté de Monaco du 26 juin 1922 au 9 mai 1949. Fils du prince Albert Ier de Monaco et de Lady Mary Victoria Hamilton (princesse Marie), il a cédé son trône à Rainier III, son petit-fils, au moment de sa disparition.

Alfred Dreyfus trouve la mort un 12 juillet

Né le 9 octobre 1859, à Mulhouse (actuel département français du Haut-Rhin), et mort le 12 juillet 1935, à Paris (capitale de la France), Alfred Dreyfus était un officier de nationalité française qui, bien malgré lui, s’est retrouvé au cœur d’une affaire d’espionnage portant son nom (Affaire Dreyfus). Victime d’une terrible erreur judiciaire, il a d’abord été condamné pour trahison le 22 décembre 1994. Dégradé dans la cour de l’Ecole militaire de Paris le 5 janvier 1995, il a ensuite été déporté au bagne de Cayenne. En 1906, il a finalement été réhabilité après plus de dix années d’un feuilleton judiciaire qui a littéralement divisé la France en deux clans extrêmement marqués: les dreyfusards et les antidreyfusards.

NB: les autres jours de l’année sont également disponibles (à partir du 7 août)

Sur le même sujet