1er juillet: un jour, un événement, une naissance, un décès

Création du dominion du Canada, naissance de l'athlète Carl Lewis et mort de l'acteur Marlon Brandon ont eu lieu un 1er juillet...

Associé au signe du Cancer dans le zodiaque , le 1er juillet est le 182e jour de l’année du calendrier grégorien (ou le 183e en cas d’année bissextile). A cette date, quiconque connaît une personne prénommée Esther, Hussein, Goulven, Goulwen, Luna, Servan, Servane, Thierry ou autres prénoms liés à leurs nombreux dérivés est prié de chèrement l’honorer. "A la Saint Thierry, aux champs jour et nuit", prétend un dicton d’autrefois. La Journée nationale du bandeau blanc contre la pauvreté, la Fête du Tartan (Tartan Day) tant en Australie qu’en Nouvelle-Zélande, la Fête de l’Indépendance au Burundi, la Fête nationale au Rwanda, la Fête du Canada au Canada, la Fête de Madère à Madère (Portugal), le Jour de la République en Somalie et le Journée de l’Abolition de l’esclavage au Surinam sont également célébrés ce jour-là.

Le dominion du Canada est créé un 1er juillet

Le 1er juillet 1867, le parlement du Royaume-Uni promulgue l’Acte de l’Amérique du Nord britannique (AANB). Celui-ci est à l’origine de la création du dominion du Canada, dominion qui regroupait alors les provinces de l’Ontario, de Québec, de la Nouvelle-Ecosse et du Nouveau-Brunswick. Cette confédération a ensuite été rejointe par le Manitoba (15 juillet 1870), la Colombie-Britannique (1er juillet 1871), l’Ile-du-Prince-Edouard (1er juillet 1873), le Saskatchewan et l’Alberta (1er septembre 1905), ainsi que par Terre-Neuve-et-Labrador (31 mars 1949). D’autres territoires sont également des parties intégrantes du Canada d’aujourd’hui. Il s’agit des Territoires du Nord-Ouest (depuis 1869), du Yukon (depuis le 13 juin 1898) et du Nunavut (depuis le 1er avril 1999).

Le champion d’athlétisme Carl Lewis voit le jour un 1er juillet

Né le 1er juillet 1961, à Birmingham, la plus grande ville de l’Etat américain d’Alabama, Frédéric Carlton Lewis, dit Carl Lewis, est un ancien athlète de nationalité américaine. Spécialisé dans les épreuves de sprint et en saut en longueur, il a notamment inscrit à son palmarès sportif:

  • 3 médailles d’or remportées en 1983 aux Championnats du monde d’athlétisme disputé à Helsinki (Finlande) sur 100 mètres, 4x10 mètres et en saut en longueur
  • 4 médailles d’or remportées en 1984 aux Jeux olympiques de Los Angeles (Etats-Unis d’Amérique) sur 100 mètres, 200 mètres, 4x100 mètres et en saut en longueur.
  • 3 médailles d’or remportées en 1987 aux Championnats du monde d’athlétisme disputé à Rome (Italie) sur 100 mètres, 4x10 mètres et en saut en longueur
  • 2 médailles d’or remportées en 1988 aux Jeux olympiques de Séoul (Corée du Sud) sur 100 mètres et en saut en longueur, et 1 médaille d’argent décrochée lors de ses mêmes jeux sur 200 mètres
  • 2 médailles d’or remportées en 1991 aux Championnats du monde d’athlétisme disputé à Tokyo (Japon) sur 100 mètres et 4x10 mètres, et 1 médaille d’argent décrochées en saut en longueur lors de ses mêmes Championnats
  • 2 médailles d’or remportées en 1992 aux Jeux olympiques de Barcelone (Espagne) sur 4x100 mètres et en saut en longueur
  • 3 médailles d’or remportées en 1983 aux Championnats du monde d’athlétisme disputé à Helsinki (Finlande) sur 100 mètres, 4x10 mètres et en longueur
  • 1 médaille de bronze remportée en 1993 aux Championnats du monde d’athlétisme disputé à Stuttgart (Allemagne) sur 200 mètres
  • 1 médaille d’or remportée en 1996 aux Jeux olympiques d’Atlanta (Etats-Unis d’Amérique) en saut en hauteur

L’acteur Marlon Brando trouve la mort un 1er juillet

Né le 2 avril 1924, à Omaha, la plus grande ville de l’Etat américain du Nebraska, et mort le 1er juillet 2004, à Los Angeles, la deuxième plus grande ville américaine et la ville la plus importante de l’Etat américain de Californie, Marlon Brando était un acteur et un réalisateur de nationalité américaine. Véritable icône de la seconde moitié du XXe siècle, il a notamment tourné dans les films suivants:

  • Un tramway nommé désir (1951) d’Elia Kazan
  • Viva Zapata ! (1952 d’Elia Kazan
  • L’équipée sauvage (1953) de Laslo Benedek
  • Jules César (1954) de Joseph Mankiewicz
  • Sur les quais (1954) d’Elia Kazan
  • Le bal des maudits (1957) d’Edward Dmytryck
  • L’homme à la peau de serpent (1959) de Sidney Lumet
  • La vengeance aux deux visages (1961) de Marlon Brando
  • Les révoltés du Bounty (1962) de Lewis Milestone
  • La comtesse aux pieds nus (1965) de Charlie Chaplin
  • La poursuite infernale (1966) d’Arthur Penn
  • Le parrain (1972) de Francis Ford Coppola
  • Le dernier tango à Paris (1972) de Bernardo Bertolucci
  • Apocalypse Now (1979) de Francis Ford Coppola

Sur le même sujet