2 mars : un jour, un événement, une naissance, un décès

Premier vol du Concorde, naissance de Mikhaïl Gorbatchev, dernier dirigeant de l'URSS, et mort de Serge Gainsbourg ont eu lieu un 2 mars...
27

Associé au signe des poissons dans le zodiaque , le 2 mars est le 61e jour de l’année du calendrier grégorien (ou le 62e en cas d’année bissextile). A cette date, quiconque connaît une personne prénommée Charles (le Bon), Chad, Jaoua, Joavan, Mélarie, Nonnette, Parménas, Simplice ou autres prénoms liés à leurs nombreux dérivés est prié de chèrement l’honorer. "A la Saint Joavan dans nos pays, les pies commencent leur nid", prétend un dicton d’autrefois. Le jour de l’indépendance au Maroc et la Commémoration de l’indépendance au Texas (Etat américain depuis lors) sont également célébrés ce jour-là.

Le Concorde effectue son premier vol un 2 mars

Le 2 mars 1969, le Concorde effectue son premier vol d’essai dans le ciel de Toulouse (environ 30 minutes de vol). Il s’agit d’un avion de transport supersonique conçut par le constructeur français Sud Aviation (désormais intégrée au sein de l’Aérospatiale) et par la société britannique British Aircraft Corporation (actuelle BAE systems). Le 1er octobre suivant, le Concorde réalise son premier passage supersonique, avant d’atteindre Mach 2 un an plus tard.

Mis en service le 21 janvier 1976, il demeure un appareil commercial à part, un des plus beaux oiseaux métalliques à avoir conquis l’espace azuré. Suite au seul accident mortel que cet avion ait connu au cours de sa carrière qui a duré près de 28 ans, les quelques exemplaires fabriqués de ce vaisseau fabuleux se voient, peu à peu, définitivement cloués au sol. Le 26 novembre 2003, Concorde s’envole et atterrit pour la dernière fois avec des passagers à son bord.

Mikhaïl Gorbatchev, dernier dirigeant de l’Union soviétique, voit le jour un 2 mars

Né le 2 mars 1931, à Privolnoïe, dans l’actuel kraï de Stavropol (subdivision régionale de la Russie), Mikhaïl Sergueïevitch Gorbatchev a été le dernier dirigeant de l’ex-URSS (Union des républiques socialistes soviétiques). Initiateur de la Perestroïka (la Reconstruction) et de la Glasnost (la Transparence ), deux réformes nécessaires pour permettre à l’Union soviétique de se libérer de son dangereux immobilisme, cet homme de nationalité russe a été le secrétaire général du Parti communiste de l’Union soviétique du 11 mars 1985 au 24 août 1991, président du Præsidium du Soviet suprême de l’URSS du 1er octobre 1988 au 25 mai 1989, président du Soviet suprême de l’URSS du 25 mai 1989 au 15 mars 1990 et président de l’URSS du 15 mars 1990 au 25 décembre 1991.

Serge Gainsbourg, artiste français de la chanson et du cinéma, est mort un 2 mars

Né le 2 avril, 1928 à Paris (capitale de la France) et mort le 2 mars 1991 au sein de cette même ville, Lucien Ginsburg, dit Serge Gainsbourg, était un auteur-compositeur-interprète, un acteur et un réalisateur de nationalité française. Tout à la fois timide, fragile et provocateur, il n’a eu de cesse d’hurler sa crainte de la mort. Entre Gainsbourg et Gainsbarre, il est notamment le créateur des albums studio suivants :

  • Du chant à la une (1958) : Le poinçonneur des Lilas
  • Serge Gainsbourg N°2 (1959) : L’amour à la papa
  • L’étonnant Serge Gainsbourg (1961) : La chanson de Prévert
  • Serge Gainsbourg N°4 (1962) : Black trombone
  • Gainsbourg confidentiel (1963) : Sait-on jamais où va une femme quand elle vous quitte ?
  • Gainsbourg percussions (1964) : Pauvre Lola
  • Bonnie and Clyde (1968), avec Brigitte Bardot : La Javanaise
  • Initials B.B. (1968) : Comic Strip
  • Jane Birkin – Serge Gainsbourg (1969) : Je t’aime… moi non plus
  • Histoire de Melody Nelson (1971) : Ballade de Melody Nelson
  • Vu de l’intérieur (1973) : Je suis venu te dire que je m’en vais
  • Rock around the Bunker (1975) : Nazi Rock
  • L’homme à la tête de chou (1976) : Marilou Reggae
  • Aux armes et cætera (1979) : Vieille canaille
  • Mauvaises nouvelles des étoiles (1981) : Overseas Telegram
  • Love on the beat (1984) : Lemon Incest
  • You’re under arrest (1987) : Mon légionnaire

Sur le même sujet