2001: ultimes monnaies courantes en centimes de franc français

Centimes de nouveau franc 2001 : ultime frappe de monnaies exceptionnelles. Les seules à porter un différend en forme de fer à cheval...
9

En plus d’être les derniers à avoir été frappés, les centimes de francs émis en 2001 par la Monnaie de Paris constituent un millésime exceptionnel. Ils sont en effet les seuls à porter un différend en forme de fer un cheval. Marque du graveur général, il remplace l’abeille qui avait fait son apparition en 1994. Depuis 1960 (date de la mise en circulation du nouveau franc français) jusqu’en 1974, il représentait une chouette. A partir de 1975, elle cède sa place au dauphin qui va perdurer pendant 20 ans. 1994 est une année un peu particulière. Cette année-là en effet, les diverses monnaies émises ont été frappées tantôt avec un différend au dauphin, tantôt avec un différend à l’abeille.

La monnaie de 1 centime à l’épi (1961-2001)

Mise en circulation en 1961, la monnaie de 1 centime à l’épi est en acier inoxydable. D’un diamètre de 15 mm et d’une épaisseur de 1,5 mm, elle pèse 1,65 g et dispose d’une tranche lisse. Due à l’atelier de Paris, la gravure de son avers évoque un épi de blé autour duquel apparaît l’inscription : " république française ". Celle de son revers est également due à l’atelier de Paris et présente un "1" au-dessus duquel apparaît le millésime et sous lequel est frappé le mot "centime". Les différends (corne d’abondance à gauche et marque du graveur à droite) sont repérable de chaque côté de la valeur faciale.

Un temps pressenti, une pièce de 2 centimes de même type à été frappée à 3500 exemplaires (essais) sans compter les prototypes. De 1961 à 1964, une pièce de 5 centimes présentant des caractéristiques similaires a circulé avant d’être démonétisée et remplacé par la pièce de 5 centimes à la Marianne (1966).

Les monnaies de 5 centimes (1966-2001), 10 centimes (1962-2001) et 20 centimes (1962-2001) à la Marianne

Mise en circulation en 1966, la monnaie de 5 centimes à la Marianne est constituée d’un alliage de cuivre (92%), d’aluminium (6%) et de Nickel (2%). D’un diamètre de 17 mm et d’une épaisseur de 1,3 mm, elle pèse 2,3 g et dispose d’une tranche lisse. Due au graveur Henri Lagriffoul, la gravure de son avers présente le profil gauche de Marianne face au vent et portant le bonnet phrygien, la signature "LAGRIFFOUL" en bas à gauche et l’inscription "REPUBLIQUE FRANCAISE" de part et d’autre du profil. Celle de son revers est signé Adrien Dieudonné et présente la valeur faciale entourée des différends (corne d’abondance à gauche et marque du graveur à droite) en son centre, le mot "CENTIMES" juste au-dessous et, tout autour en partant du bas à droite : un épi de blé, une branche d’olivier et la devise (en haut à droite) "LIBERTE . EGALITE . FRATERNITE".

Hormis quelques différences, les monnaies de 10 et 20 centimes présentent les mêmes caractéristiques que la monnaie de 5 centimes. La monnaie de 10 centimes a un diamètre 20 mm, une épaisseur de 1,4 mm et pèse 3 g. La monnaie de 20 centimes a un diamètre 23,5 mm, une épaisseur de 1,4 mm et pèse 4 g. Les différends (corne d’abondance à gauche et marque du graveur à droite) de ces deux pièces émises à partir de 1962 n’entourent plus la valeur mais le millésime.

De 1962 à 1964, une pièce de 50 centimes d’un type similaire a circulé avant d’être démonétisée et remplacé par celle du demi-franc à la Semeuse émis dès 1965.

Le demi-franc à la Semeuse (1965-2001)

Mise en circulation en 1965, la monnaie d’un demi-franc à la Semeuse est en nickel. D’un diamètre de 19,43 mm et d’une épaisseur de 1,95 mm, elle pèse 4,52 g et dispose d’une tranche striée. Due au graveur Oscar Roty, la gravure de son avers présente le profil gauche d’une Marianne en pied semant au vent. Dans son dos, on distingue un soleil se levant sur la ligne d’horizon. De part et d’autre de la semeuse, la monnaie porte l’inscription "REPUBLIQUE" à gauche et "FRANCAISE" à droite. Egalement dû à Oscar Roty, le revers présente, quant à lui, un rameau d’olivier au-dessus duquel apparaît la valeur: ½ FRANC . Les différends (corne d’abondance à gauche et marque du graveur à droite). sont frappés de chaque côté de cette valeur. Sous le rameau, on peut lire le millésime. Enfin, d’un différend à l’autre, la devise "LIBERTE . EGALITE . FRATERNITE» borde la monnaie.

Sur le même sujet