22 mars : un jour, un événement, une naissance, un décès

Mouvement du 22 mars en France, naissance de l'actrice Fanny Ardant et mort du résistant Pierre Brossolette ont eu lieu un 22 mars...
18

Associé au signe du bélier dans le zodiaque , le 22 mars est le 81e jour de l’année du calendrier grégorien (ou le 82e en cas d’année bissextile). A cette date, quiconque connaît une personne prénommée Bienvenu (Scotivoli), Darerca, Epaphrodite, Léa, Leïla ou autres prénoms liés à leurs nombreux dérivés est prié de chèrement l’honorer. "Le vent de la Sainte Léa, les trois quarts de l'année couvrira", prétend un dicton d’autrefois. La Journée mondiale de l’eau et la Journée de l’abolition de l’esclavage à Porto Rico sont également célébrées ce jour-là.

Un mouvement d’inspiration libertaire prend racine un 22 mars

Le vendredi 22 mars 1968, un rassemblement d’étudiant libertaire de l’université de Nanterre (Hauts-de-Seine) décide d’occuper la salle du conseil de la faculté de Lettres de manière à dénoncer les arrestations de quelques uns de leurs camarades lors d’une manifestation organisée contre la guerre du Viêt-Nam (1959-1975). Mené, entre autres, par un certain Daniel Cohn-Bendit (né en 4 avril 1945, à Montauban, dans le département du Tarn-et-Garonne), surnommé Danny le Rouge par la presse, l’action, dit Mouvement du 22 mars, est à l’origine des événements du mois de mai suivant, événements désignés sous le nom de Mai 68.

Fanny Ardant, actrice de cinéma, voit le jour un 22 mars

Née le 22 mars 1949, à Saumur, dans le département du Maine-et-Loire (France), Fanny Marguerite Judith Ardant est une actrice et comédienne de nationalité française. Au cinéma, depuis Marie-poupée (1976) de Joël Séria, elle a notamment tourné dans les films suivants:

  • Les chiens (1979) d’Alain Jessua
  • Les uns et les autres (1980) de Claude Lelouch
  • La femme d’à côté (1981) de François Truffaut
  • La vie est un romain (1982) d’Alain Resnais
  • Vivement dimanche ! (1982) de François Truffaut
  • L’amour à mort (1984) d’Alain Resnais
  • L’été prochain (1985) de Nadine Trintignant
  • Conseil de famille (1986) de Costa-Gavras
  • Le paltoquet (1986) de Michel Deville
  • Mélo (1986) d’Alain Resnais
  • La famille (1987) d’Ettore Scola
  • Le colonel Chabert (1993) d’Yves Angelo
  • Les cent et une nuits de Simon Cinéma (1994) d’Agnès Varda
  • Pédale douce (1996) de Gabriel Aghion
  • Ridicule (1996) de Patrice Leconte
  • La Débandade (1999) de Claude Berri
  • Le Libertin (2000) de Gabriel Aghion
  • Change-moi ma vie (2000) de Liria Bégéja
  • Huit femmes (2001) de François Ozon
  • Paris, je t’aime: Pigalle (2006) de Richard LaGravenese
  • Callas Forever (2001) de Franco Zeffirelli
  • Cendres et sang (2009) de Fanny Ardant
  • Visages (2009) de Tsai Ming-Liang

Pierre Brossolette se jette par l’une des fenêtres du quartier général de la Gestapo un 22 mars

Né le 25 juin 1903, à Paris (XVIe arrondissement de la capitale française) et mort le 22 mars 1944, également à Paris (Ve arrondissement), Pierre Brossolette était un journaliste et un homme politique de nationalité française. Arrêté le 3 février 1944, près de Douarnenez (Finistère), cet important dirigeant de la Résistance française au cours de la Seconde Guerre mondiale a, par la suite (le 19 mars suivant), été transféré au quartier général de la Gestapo à Paris. Après avoir été torturé pendant plus de deux longs jours dans les locaux de la police politique du Troisième Reich, il a profité d’une occasion qui lui était donnée pour se défenestrer de manière à éviter de parler au cas où sa volonté aurait cédé devant la souffrance.

NB: les autres jours de l’année sont également disponibles (à partir du 7 août)

Sur le même sujet