27 avril: un jour, un événement, une naissance, un décès

Abolition de l'esclavage en France, naissance de l'écrivain Martin Gray et mort de l'explorateur Fernand de Magellan ont eu lieu un 27 avril...
9

Associé au signe du Taureau dans le zodiaque , le 27 avril est le 117e jour de l’année du calendrier grégorien (ou le 118e en cas d’année bissextile). A cette date, quiconque connaît une personne prénommée Amédée, Konwen, Liberalis, Tertulien, Zita ou autres prénoms liés à leurs nombreux dérivés est prié de chèrement l’honorer. "A la sainte Zita, le froid ne dure pas", prétend un dicton d’autrefois. Le Jour de la Liberté (Freedom Day) en Afrique du Sud, le Jour des carabiniers (Día del carabinero) au Chili, la Fête de la Vierge de Montserrat en Catalogne (Espagne) comme dans certains pays d’Amérique latine, la Journée nationale des vétérans de la guerre en Finlande, la Fête de la République en Sierra Leone, le Jour de la Résistance en Slovénie et la Fête de l'Indépendance au Togo sont également célébrés ce jour-là.

L’esclavage est aboli en France un 27 avril.

Le 27 avril 1848, à l’initiative de Victor Schoelcher (1804-1893), les représentants du Gouvernement provisoire de la IIe République française signent le décret relatif à l’abolition de l’esclavage en France. Publié au Journal officiel de la République française le 2 mai 1848, en voici le texte intégral:

"Le Gouvernement provisoire,

Considérant que l'esclavage est un attentat contre la dignité humaine ; qu'en détruisant le libre arbitre de l'homme, il supprime le principe naturel du droit et du devoir ; qu'il est une violation flagrante du dogme républicain : Liberté, Égalité, Fraternité.

Considérant que si des mesures effectives ne suivaient pas de très près la proclamation déjà faite du principe de l'abolition, il en pourrait résulter dans les colonies les plus déplorables désordres,

Décrète :

  • Art. 1er. L'esclavage sera entièrement aboli dans toutes les colonies et possessions françaises, deux mois après la promulgation du présent décret dans chacune d'elles. A partir de la promulgation du présent décret dans les colonies, tout châtiment corporel, toute vente de personnes non libres, seront absolument interdits.
  • 2. Le système d'engagement à temps établi au Sénégal est supprimé.
  • 3 . Les gouverneurs ou commissaires généraux de la République sont chargés d'appliquer l'ensemble des mesures propres à assurer la liberté à la Martinique, à la Guadeloupe et dépendances, à l'île de la Réunion, à la Guyane, au Sénégal et autres établissements français sur la côte occidentale d'Afrique, à l'île Mayotte et dépendances et en Algérie.
  • 4. Sont amnistiés les anciens esclaves condamnés à des peines afflictives ou correctionnelles pour des faits qui, imputés à des hommes libres, n'auraient point entraîné ce châtiment. Sont rappelés les individus déportés par mesure administrative.
  • 5. L'Assemblée nationale réglera la quotité de l'indemnité qui devra être accordée aux colons.
  • 6. Les colonies, purifiées de la servitude, et les possessions de l'Inde seront représentées à l'Assemblée nationale.
  • 7. Le principe que le sol de la France affranchit l'esclave qui le touche est appliqué aux colonies et possessions de la République.
  • 8. A l'avenir, même en pays étranger, il est interdit à tout Français de posséder, d'acheter ou de vendre des esclaves, et de participer, soit directement, soit indirectement à tout trafic ou exploitation de ce genre. Toute infraction à ces dispositions entraînera la perte de la qualité de citoyen français.
  • Néanmoins les Français qui se trouvent atteints par ces prohibitions, au moment de la promulgation du présent décret, auront un délai de trois ans pour s'y conformer. Ceux qui deviendront possesseurs d'esclaves en pays étrangers, par héritage, don de mariage, devront, sous la même peine, les affranchir ou les aliéner dans le même délai, à partir du jour ou leur possession aura commencé.
  • 9. Le ministre de la Marine et des Colonies et le ministre de la guerre sont chargés, chacun en ce qui le concerne, de l'exécution du présent décret.

Les membres du Gouvernement provisoire, signé Dupont (de l’Eure), Lamartine, Armand Marrast, Garnier-Pagès, Albert, Marie, Ledru-Rollin, Flocon, Crémieux, Louis Blanc, Arago.

Le secrétaire général du Gouvernement provisoire, signé Pagnerre."

Martin Gray, écrivain franco-américain, voit le jour un 27 avril

Né le 27 avril 1922, à Varsovie, l’actuelle capitale de la Pologne, Mietek Grayewski, dit Martin Gray, est un écrivain franco-américain d’origine polonaise. Il est notamment l’auteur du livre Au nom de tous les miens dans lequel il raconte comment, à deux reprises au cours de sa vie, il a eu la douleur de perdre toute sa famille: une première fois dans les camps d’extermination nazis, puis une seconde fois dans les flammes qui ravagèrent sa maison lors de l’un de ces terribles incendies qui, chaque année, embrasent le sud de la France.

Fernand de Magellan, explorateur portugais, trouve la mort un 27 avril

Né aux alentours de 1480, au nord du Portugal, et mort le 27 avril 1521, tué par les indigènes de Mactan, une île constituant l’actuelle République des Philippines, Fernand de Magellan était un navigateur et un explorateur de nationalité portugaise. Ayant vécu à l’époque des Grandes découvertes (du XIVe au XVIIe siècle), il est principalement connu pour avoir été à l’origine du premier contour naval du globe (circumnavigation) qui ne dura pas moins de trois ans.

Parti depuis Séville (Espagne) en août 1519 vers l’ouest de manière à rejoindre les Moluques (archipel de l’est de l’Indonésie), il passa au sud de l’Amérique en empruntant le détroit qui porte désormais son nom. Suite à sa disparition prématurée, Juan Sebastian Elcano (1486 ou 1487-1526) prit alors les commandes de l’expédition et, après avoir doublé le Cap de Bonne Espérance (sud de l’Afrique), acheva ce premier périple maritime autour monde en accostant le 6 septembre 1522, à Sanlúcar de Barrameda, en Andalousie (Espagne).

NB: les autres jours de l’année sont également disponibles (à partir du 7 août)

Sur le même sujet