27 juillet: un jour, un événement, une naissance, un décès

Bataille de Bouvines (actuel département du Nord), naissance de Bourvil et mort du réalisateur égyptien Youssef Chahine ont eu lieu un 27 juillet...

Associé au signe du Lion dans le zodiaque , le 27 juillet est le 208e jour de l’année du calendrier grégorien (ou le 209e en cas d’année bissextile). A cette date, quiconque connaît une personne prénommée Aurèle, Brewen, Félix, Georges, Jordan, Jordi, Lilian, Liliane, Marie-Clémence, Natacha, Nathalie, Sanae, Youri ou autres prénoms liés à leurs nombreux dérivés est prié de chèrement l’honorer. "A la Saint Nathalie, temps joli", prétend un dicton d’autrefois. La Journée ou Fête de la Victoire en Corée du Nord est également célébrée ce jour-là.

La bataille de Bouvines a eu lieu un 27 juillet

Le dimanche 27 juillet 1214, à la bataille de Bouvines (actuel département du Nord), le roi Philippe II de France (1165-1223), dit Philippe Auguste, affrontent une coalition anglo-germano-flamande. Après avoir, le 2 juillet 1214, à la bataille de la Roche-aux-Moines (actuel département du Maine-et-Loire), rencontré un premier franc succès face aux troupes du roi Jean d’Angleterre (1166-1216), dit Jean sans Terre, il est ce jour-là opposé aux armées de l’empereur romain germanique Otton IV de Brunswick (1176 ou 1177-1218) alliées à celles du Comté de Flandre. Une nouvelle fois, Philippe Auguste emporte la victoire.

L’inoubliable Bourvil voit le jour un 27 juillet

Né le 27 juillet 1917, à Prétot-Vicquemare (Seine-Maritime) et mort le 23 septembre 1970 à Paris, André Robert Raimbourg, dit Bourvil ou André Bourvil, est un acteur et chanteur de nationalité française. Au cinéma, il tient souvent le rôle du gentil, parfois un rien bêta ou quelque peu naïf (notamment dans Fortunat , Le Corniaud et La Grande Vadrouille ). Cependant, il parvient toujours à se sortir des situations rocambolesques auxquelles il est confronté.

Bourvil peut tout jouer. Il excelle tout autant dans le drame que dans la comédie. Il est notamment exceptionnel dans L’Arbre de Noël de Terence Young (1969), désopilant dans La Cuisine au beurre (1963), Le Corniaud (1964) ou La Grande Vadrouille (1966), et étonnant dans La Traversée de Paris (1956) ou Le Cercle rouge (1970) qui a été son avant-dernier film. Son nom de scène lui a été inspiré par le petit village de Bourville (Seine-Maritime) où il a passé son enfance en compagnie de sa mère et de son beau-père (son père ayant été tué au cours de la Première Guerre mondiale).

Le réalisateur égyptien Youssef Chahine trouve la mort un 27 juillet

Né le 25 janvier 1926, à Alexandrie, ville égyptienne fondée par Alexandre le Grand en 331 avant Jésus-Christ, et mort le 27 juillet 2008, au Caire, l’actuelle capitale de l’Egypte, Youssef Gabriel Chahine, dit Youssef Chahine, était un réalisateur, un acteur, un scénariste et un producteur de cinéma de nationalité égyptienne. Parmi les 40 films qu’il a réalisés tout au long de sa carrière cinématographique, il convient notamment de citer: Gare Centrale (1958), Saladin (1963), Alexandrie pourquoi (1978), Adieu Bonaparte (1985), Alexandrie encore et toujours (1990) et Le destin (1997).

NB: les autres jours de l’année sont également disponibles (à partir du 7 août)

Sur le même sujet