27 mai: un jour, un événement, une naissance, un décès

Sabordage du Bismarck, naissance du chanteur Alain Souchon et mort du régicide François Ravaillac ont eu lieu un 26 mai...

Associé au signe des Gémeaux dans le zodiaque , le 27 mai est le 147e jour de l’année du calendrier grégorien (ou le 148e en cas d’année bissextile). A cette date, quiconque connaît une personne prénommée Bed, Brunon, Hidelbert ou autres prénoms liés à leurs nombreux dérivés est prié de chèrement l’honorer. "A la Saint Hildebert, est mort tout arbre qui n'est point vert", prétend un dicton d’autrefois. La Fête de l’abolition de l’esclavage à la Guadeloupe, à Saint Barthélémy et à Saint-Martin (Antilles françaises) et la Fête des enfants au Nigéria sont également célébrées ce jour-là.

Le Bismarck coule dans l’Atlantique un 27 mai

Le 27 mai 1941, dans le cadre de l’une des plus importantes batailles navales ayant eu lieu au cours de la Seconde Guerre mondiale, le Bismarck est coulé et disparaît dans les eaux froides et sombres de l’océan Atlantique. Sans cesse harcelé par la Royal Navy durant les jours qui ont précédé sa tragique fin, ce cuirassier d’environ 250 mètres de long était, jusqu’alors, considéré comme le fleuron de la Kriegsmarine (la marine de guerre de l’Allemagne nazie). Pièce maîtresse du dispositif allemand chargé de mettre à mal les convois de ravitaillement destinés à la Grande Bretagne, il avait, de ce fait, fini par devenir la cible prioritaire de l’amirauté britannique. Seulement 115 de ses 2200 hommes d’équipage ont survécu à son naufrage.

Le chanteur Alain Souchon voit le jour un 27 mai

Né le 27 mai 1944, à Casablanca, la capitale économique du Maroc, Alain Kienast, dit Alain Souchon, est un auteur-compositeur-interprète et un auteur de nationalité française. Egalement détenteur de la nationalité suisse, il est le créateur de nombre de chansons parmi les plus célèbres de la fin du XXe siècle et du début du XXIe: J’ai dix ans, Bidon, S’asseoir par terre, Jamais content, Poulailler’s song, Y’a d’la rumba dans l’air, Allo maman bobo, Le bagad de Lann-Bihoué, L’amour en fuite, Papa mambo, On s’aime pas, On avance, C’est comme vous voulez, Ballade de Jim, J’veux du cuir, Ultra moderne solitude, Quand j’serai K.O., Foule sentimentale, l’amour à la machine, Sous les jupes des filles, C’est déjà ça, Le baiser, Caterpillar, Et si en plus y’a personne, Ecoutez d’où ma peine vient.

rançois Ravaillac, l’assassin d’Henri IV de France, trouve la mort un 27 mai

Né en 1577, à Angoulême, la préfecture de l’actuel département de la Charente, et mort exécuté le 27 mai 1610, en place de Grève (actuelle place de l’Hôtel-de-Ville), à Paris, la capitale de la France, François Ravaillac demeure essentiellement connu pour avoir été l’assassin du roi Henri IV (1553-1610). Arrêté aussitôt son forfait commis, il a été, au terme d’un procès rondement mené, condamné à subir nombre d’horribles sévices avant d’être écartelé entre quatre chevaux. Ses restes brûlés et ses cendres dispersées au vent, il n’a pas fallu moins d’une journée entière pour parfaire son terrible supplice.

NB: les autres jours de l’année sont également disponibles (à partir du 7 août)

Sur le même sujet