30 novembre : un jour, un événement, une naissance, un décès

Découverte en Ethiopie de Lucy, naissance du champion cycliste Laurent Jalabert et disparition de l'aviatrice Hélène Boucher ont eu lieu un 30 novembre...
7

Lié au signe du Sagittaire dans le zodiaque , le 30 novembre est le 334e jour de l’année du calendrier grégorien (ou le 335e en cas d’année bissextile). A cette date, quiconque connaît une personne prénommée André, Andrée, Andy, Maxence, Preden, Trojan, Tugdual ou autres prénoms liés à leurs nombreux dérivés est prié de chèrement l’honorer. "Quand l’hiver n’est pas pressé, il arrive à la Saint André", prétend un dicton d’autrefois. La Fête de l’indépendance à la Barbade et le Saint-Andrew’s Day en Ecosse sont également célébrés ce jour-là.

Lucy, un hominidé bipède, est mise au jour un 30 novembre

Le 30 novembre 1974, sur les bords de la rivière Awash à Hadar (Ethiopie), une expédition de fouilles de l’International Afar Research Expeditionmet au jour les restes d’un hominidé bipède vieux d’environ 3,2 millions d’années. Regroupant une trentaine de chercheurs éthiopiens, américains et français, la mission scientifique est codirigée par le paléoanthropologue Donald Johanson, le géologue Maurice Taieb et le paléontologue Yves Coppens.

Repéré par Donald Johanson et Tom Gray, l’un de ses étudiants, le premier fragment fossile de cet Austalopithecus afarensis donne ensuite lieu à d’autres découvertes d’ossements d’un squelette morcelé et éparpillé. Complet à 40% de son ensemble, ce dernier est, dans la foulée, tant bien que mal assemblé par des chercheurs quelque peu stupéfaits. Le petit hominidé femelle révolutionne en effet l’idée que le monde scientifique se faisait alors quant à la période de l’acquisition de la marche bipède (désormais estimée entre 3 et 4 millions d’années).

Conservé au Museum national d’Ethiopie à Addis-Abeba, le fossile en partie reconstitué a été baptisé Lucy par ses découvreurs. Ce nom lui a été attribué en référence à la chanson des Beatles Lucy in the Sky with Diamonds que la mission scientifique prenait plaisir à écouter lorsque, le soir sous la tente, elle s’affairait à répertorier les ossements trouvés au cours de la journée. Lucy est parfois également appelée Birkinesh, Dinkenesh ou Dinqnesh, qui signifie « tu es merveilleuse » en amharique (langue sémique parlée en Ethiopie).

Laurent Jalabert, champion cycliste, voit le jour un 30 novembre

Né le 30 novembre 1968, à Mazamet (Tarn), Laurent Jalabert est un champion cycliste des années 1990. Amicalement surnommé Jaja ou Le Panda, il est l’actuel sélectionneur de l’équipe de France de cyclisme et, depuis sa retraite sportive, régulièrement consultant sur le Tour de France .

Premier du classement UCI (Union cycliste internationale) en 1995, 1996, 1997 et 1999, il a notamment été champion de cyclisme en 1997 et champion de France de cyclisme en 1998. Vainqueurs de nombreuses courses classiques et par étapes du cyclisme international (Paris-Nice, Milan-San Remo, Flèche Wallonne, etc.), il s’est également illustré dans les grands Tours : quatre étapes, deux classements par points (1992 et 1995) et deux classements de la montagne (2001 et 2002) sur le Tour de France (quatre jours en jaune), trois étapes et un classement par points sur le Tour d’Italie 1999 (8 jours en rose), 18 étapes, une victoire (1995), quatre classements par points (1994, 1995, 1996, 1997), un classement de la montagne (1995) et un jour en or (1998) sur le Tour d’Espagne.

Hélène Boucher, as de l’aviation, disparaît un 30 novembre

Née le 23 mai 1908, à Paris (capitale de la France) et morte des suites d’un crash aérien, le 30 novembre 1934 à Guyancourt (Yvelines), Hélène Boucher est une aviatrice française. As de l’aviation et engagée en faveur de la condition des femmes, elle a, durant sa brève carrière, battu de nombreux records de vitesse en vol.

Après avoir obtenu son brevet de pilote en juin 1932, Hélène Boucher que tout le monde surnomme Léno depuis son enfance, n’a de cesse de s’illustrer aux commandes de son avion. En 1932, elle obtient une première performance en faisant grimper le record féminin d’altitude à 5900 mètres. Puis elle se lance dans l’acrobatie aérienne avant de signer un contrat avec la société Caudron-Renault. C’est aux commandes d’un appareil de la marque que l’aviatrice enlève le record de vitesse sur 100 km à la moyenne de 412 km/heure et celui sur 1000 km à la moyenne de 409 km/heure ( 8 août 1934).

Sur le même sujet