31 décembre : un jour, un événement, une naissance, un décès

Assassinat de l'empereur romain Commode, naissance de l'acteur Anthony Hopkins et disparition de Léon Gambetta ont eu lieu un 31 décembre...

Lié au signe du Capricorne dans le zodiaque , le 31 décembre est le 365e jour et dernier jour de l’année du calendrier grégorien (ou le 366e en cas d’année bissextile). A cette date, quiconque connaît une personne prénommée Sylvestre, Ester, Frobert, Hilaria, Potentien, Rogata, Savinien, Yonah ou autres prénoms liés à leurs nombreux dérivés est prié de chèrement l’honorer. "Saint Sylvestre ne peut être qu’une fois l’an, c’est la veille du jour de l’An", prétend un dicton d’autrefois. Le réveillon du nouvel An a également lieu ce jour-là dans de nombreux pays à travers le monde.

L’empereur romain Commode est assassiné un 31 décembre

Le 31 décembre 192, à Rome (cœur politique de l’Empire romain et capitale actuelle de l’Italie), l’empereur romain Commode ("Imperator Caesar Lucius Aelius Aurelius Commodus Augustus Pius Felix Sarmaticus Germanicus Maximus Britannicus" en latin) est assassiné dans son bain par l’esclave Narcisse, son entraîneur au maniement des armes. Né le 31 août 161, à Lanuvium (actuelle commune de la province de Rome connue sous le nom de Lanuvio – Italie), ce fils de Marc Aurèle (121-180) s’est, tout comme l’ont été avant lui Caligula , Néron et Domitien, montré un empereur cruel et sanguinaire. C’est de lui dont il est question dans le film Gladiator de Ridley Scott (2000).

Anthony Hopkins, acteur américain, voit le jour un 31 décembre

Né le 31 décembre 1937 à Margam (Pays de Galles), Philip Anthony Hopkins dit Anthony Hopkins est un acteur britannique naturalisé américain. Il a notamment tourné dans les films suivants :

  • Le Lion en hiver d’Anthony Harvey (1968)
  • Un pont trop loin de Richard Attenborough (1976)
  • Elephant Man de David Lynch (1980)
  • Le Bounty de Roger Donaldson (1984)
  • Le Silence des agneaux de Jonathan Demme (1991)
  • Retour à Howards End de James Ivory (1992)
  • Les Vestiges du jour de James Ivory (1993)
  • Légende d’automne d’Edward Zwick (1994)
  • Amistad de Steven Spielberg (1997)
  • Rencontre avec Joe Black de Martin Brest (1998)
  • Hannibal de Ridley Scott (2001)
  • Dragon rouge de Brett Ratner (2002)
  • Alexandre d’Oliver Stone (2004)
  • La Légende de Beowulf de Robert Zemeckis (2007)
  • Vous allez rencontrer un bel et sombre inconnu de Woody Allen (2010)

Léon Gambetta, pilier de la IIIe République française, disparaît un 31 décembre

Né le 2 avril 1838, à Cahors dans le département du Lot (France), et mort le 31 décembre 1882, à Sèvres, dans le département des Hauts-de-Seine (France), Léon Gambetta est un homme politique français. De mouvance républicaine, il a été membre du Gouvernement de défense nationale en 1870. Chef de l’opposition au cours des années suivantes, il est l’un des piliers de la IIIe République française qu’il a contribué à mettre en place au sortir du Second Empire. Président de la Chambre des députés de 1879 à 1881, puis président du Conseil et ministre des Affaires étrangères du 14 novembre 1881 au 30 janvier 1882, Léon Gambetta meurt la veille du nouvel An 1883. Son cœur est transféré au Panthéon, le 11 novembre 1920.

Sur le même sujet