4 janvier : un jour, un événement, une naissance, un décès

Début de l'offensive du Monte Cassino en Italie, naissance de Guy Forget et disparition de l'homme de plume Albert Camus ont eu lieu un 4 janvier...

Lié au signe du Capricorne dans le zodiaque , le 4 janvier est le 4ème jour de l’année du calendrier grégorien. A cette date, quiconque connaît une personne prénommée Betty-Ann, Démétria, Farah, Libence, Lisiane, Odilon, Origa, Pharaïlde, Ribert, Rigobert, Rigoberte ou autres prénoms liés à leurs nombreux dérivés est prié de chèrement l’honorer. "De Sainte Pharaïlde la chaleur, c’est la colère et notre malheur", prétend un dicton d’autrefois. La Journée mondiale du braille et la Fête de l’indépendance en Birmanie sont également célébrées ce jour-là.

L’offensive du Monte Cassino (Italie) débute un 4 janvier

Le 4 janvier 1944, au cours de la Seconde Guerre mondiale, les alliés débutent l’offensive du Monte Cassino en Italie. Bien défendu par les Allemands retranchés dans l’abbaye couvrant le sommet du mont, le site constitue un verrou sur la route de Rome (capitale de l’Italie). Malgré d’intenses bombardements qui ne vont laisser derrière eux qu’un amas indescriptible de ruines (l’abbaye sera reconstruite à l’identique après la guerre, de 1948 à 1956), la place ne cède que le 18 mai suivant. Quelque quinze jours plus tard, la capitale italienne est libérée.

Guy Forget, champion français de tennis, voit le jour un 4 janvier

Né le 4 janvier 1965 à Casablanca (Maroc), Guy Forget a été un joueur professionnel de tennis de 1982 à 1997. Actuel capitaine de l’équipe de France masculine de tennis avec laquelle il s’est incliné en finale de la Coupe Davis 2010 (face à la Serbie), il est gaucher et effectue ses revers à une main. Au cours de sa carrière de joueur et de capitaine des équipes de France tant masculine que féminine, il a notamment remporté :

  • 11 titres en simple
  • 28 titres en double
  • 2 Coupes Davis en tant que joueur en 1991 et en 1996
  • 1 World Team Cup en 1986
  • 1 Coupe Davis en tant que capitaine de l’équipe de France masculine en 2001
  • 1 Fed Cup en tant que capitaine de l’équipe de France féminine en 2003

Albert Camus, auteur entre autres de l’étranger, disparaît un 4 janvier

Mort le 4 janvier 1960 dans un accident de voiture, Albert Camus est né à Mondovi, en Algérie, alors colonie française, le 7 novembre 1913. Fils d’un père disparu au tout début de la Première Guerre mondiale et d’une mère sourde qui ne sait ni lire, ni écrire, il fait ses études à Alger où il est remarqué par son instituteur qui lui donne des leçons gratuites et lui permet de devenir boursier. Il peut ainsi continuer d’étudier au Lycée Bugeaud et, par la suite, débuter une brillante carrière littéraire dans des domaines aussi variés que le roman, l’essai, la philosophie, la dramaturgie et le journalisme. Après avoir quelques temps milité au Parti communiste, il quitte le sol natal pour Paris et publie bientôt L’Étranger et Le Mythe de Sisyphe .

Résistant durant la Seconde Guerre mondiale, il rencontre Jean Paul Sartre avec qui il se lie quelque temps d’amitié. Ensemble et avec bon nombre d’intellectuels du moment, ils dénoncent l’utilisation de la bombe atomique sur Hiroshima et Nagasaki en 1945. Deux ans plus tard, il signe son premier grand succès de librairie : La Peste . Puis, sa pièce intitulée Les Justes est donnée au Théâtre Hébertot. Après quoi, en lançant son Appel pour la trêve civile , il s’engage en faveur d’une politique d’apaisement dans le conflit franco-algérien. Incompris par les antagonistes de chaque bord, l’Algérie lui est désormais interdite. En 1956, sort La Chute , roman qui, l’année suivante, vaut à Camus le prix Nobel de littérature.

Sur le même sujet