Arbre ou sapin de Noël décorés: une tradition ancestrale

La décoration d'un arbre (généralement un conifère sous nos latitudes) à la période de Noël tire ses origines de pratiques très lointaines et inattendues...
23

Aux alentours de Noël, le sapin décoré et illuminé fait son entrée dans la plupart des foyers bâtis sous nos latitudes. Symbole du renouveau de la vie, cette tradition est issue d’anciens rites païens qui ont été adaptés à ceux plus récents de la chrétienté.

Décorations de Noël: une origine ancestrale

Si les décorations d’aujourd’hui sont très souvent la source d’images faites de lumière et de fête, elles ont été, en des temps fort lointains, nettement moins admirables. En effet, voilà bien longtemps de cela, il n’était pas rare qu’au retour d’une chasse abondante précédant l’hiver, des quartiers de gibiers soient accrochés dans les arbres de façon à remercier la clémence des dieux. En d’autres lieux et circonstances, c’étaient des animaux entiers ou des hommes sacrifiés (souvent des prisonniers) qu’on pouvait voir pendre en divers endroits de la forêt.

Décorations de Noël: des offrandes et friandises à la représentation de l’Univers

Heureusement, ces méchantes coutumes ont finalement cédé la place à de plus douces habitudes. D’abord, vint le temps des friandises et des offrandes accrochées aux branches d’un arbre dans les jardins, puis décorés à l’intérieur des maisons au fur et à mesure du développement de l’urbanisation. Sont ensuite arrivés les Noëls plus étincelants des époques modernes, ces Noëls où les étoiles, les boules et les guirlandes scintillantes qui ornent nos sapins ne sont pas sans rappeler l’indéniable majesté de l’Univers.

Le sapin: l’arbre de Noël de prédilection sous nos latitudes

Le sapin appartient à la famille des conifères (arbres qui, pour la plupart, conservent leur feuillage tout au long de l’année). Contrairement au nom que l’usage leur donne, ce ne sont pourtant pas des sapins qui ornent nos maisons au moment des fêtes. La plupart du temps, il s’agit d’épicéas. Depuis quelques années, il est également possible d’acheter d’autres sortes de conifères (comme le sapin de Norman) plus résistants au dessèchement et conservant bien mieux leurs aiguilles.

L’arbre de Noël dans le reste du monde

Sous certaines latitudes où les conifères existent peu ou pas (comme en Afrique), on utilise d’autres arbres plus communs à ces parties du monde. Mais quoi qu’il en soit, on les décore toujours avec soin pour que Noël demeure, partout où la situation le permet, une belle et grande fête.

Les arbres ou sapins de Noël artificiels

Jugés plus respectueuse de l’environnement, la mode des arbres ou sapins de Noël artificiels s’est, depuis quelques années, peu à peu imposée dans nombre de foyer. Pourtant, la positivité de leur impact écologique est loin d’être avérée. A comparer avec un sapin naturel, il faut en effet un minimum de trois années contre une avant d’absorber la quantité de CO2 produite lors de la fabrication et de l’acheminement d’un tel article. De plus, son élimination occasionne une pollution sensiblement supérieur à celle d’un sapin naturel qui, pour sa part, est entièrement recyclable et recyclé. De plus, les plantations d'arbres de Noël dégagent de l’oxygène et, par ailleurs, n'auraient pas de raison d'être si elles n'étaient pas destinées à pareilles cultures. Les sapins blancs sont, quant à eux, absolument à proscrire.

Sur le même sujet