Crèche et Nativité, berceau central d'un Noël chrétien en Orient

Pour les chrétiens d'Orient, Noël n'est pas seulement synonyme de présents, sapin et bon repas, c'est aussi le jour qui célèbre la naissance du Christ...

La Nativité a-t-elle eu lieu un 25 décembre ? Probablement pas ! Mais toujours est-il que depuis des siècles, des millions de chrétiens célèbrent la naissance d’un enfant nommé Jésus chaque année à cette même date…

En ces temps lointains où la Rome antique occupe la Judée

En ces temps lointains de l’Antiquité, la Rome de l'empereur Auguste occupe la Judée. Sur ordre de son procurateur, un recensement de la population de cette province conquise est organisé. Contraint de répondre à cette exigence, Joseph, charpentier de son état, doit se rendre à Bethléem d’où il est originaire. Tandis qu’elle est sur le point de mettre leur enfant au monde, sa femme Marie l’accompagne.

Jésus nait à Bethléem entre un gros bœuf et un bel âne gris

Lorsqu’après plusieurs jours de marche, le couple arrive enfin sur place, il ne trouve refuge qu'au sein d’une modeste étable dans laquelle Jésus nait entre un gros bœuf et un bel âne gris. Pour tout berceau, il lui faut se contenter d’un simple lit fait de paille. Faute de mieux, ses parents lui ont aménagé cette rudimentaire couche au creux d’une mangeoire portant le nom de crèche. Bientôt, se présentent quelques bergers qui, entourés de leurs troupeaux, viennent rendre visite au nouveau-né.

Origines de la crèche des Noël d’aujourd’hui

La crèche est une auge, une mangeoire à bestiaux. C’est, selon la tradition, au creux de l’une d’elle que l’enfant Jésus tout juste né a autrefois été couché. Plus tard dans le temps, le mot a été associé à la représentation générale de la Nativité. La première évocation de la naissance du Christ date du XIIIe siècle et est à mettre à l’acquis de Saint-François d’Assise. En 1223 en effet, il s’attèle à mettre en scène une crèche vivante de manière à célébrer la fête de Noël.

Crèche, représentation et santons de Provence

Les personnages vivants des diverses crèches d’antan sont ensuite remplacés par des figurines. Le protagoniste en est l’enfant Jésus. Il est entouré de son père Joseph et sa mère Marie, mais aussi d’un bœuf, d’un âne, ainsi que de quelques bergers et moutons. A l’Épiphanie, les rois mages sont ajoutés. Pour sa part, la crèche des santons de Provence est une représentation de tous les métiers et habitants d’un village. Les santons sont de petites figurines en terre peinte. Elles ont fait leur apparition au cœur de cette merveilleuse région du Sud de la France peu après la Révolution française de 1789. Les vrais santons de Provence sont réalisés en argile rouge.

Pourquoi fête-t-on la naissance de Jésus le 25 décembre ?

Autrefois, aux alentours de Noël, tandis que la plupart des peuplades dites barbares célèbrent le solstice d’hiver, les Romains fêtent les Saturnales. Fêtes données en l’honneur de Saturne, elles se déroulent entre le 17 et le 24 décembre. Après l’avènement du christianisme, l’Église chrétienne d’Occident souhaite fixer une date de manière à commémorer la Nativité. En 354, elle opte pour le 25 décembre. En choisissant ce jour, elle espère annihiler tous les anciens us et coutumes païens liés à cette période de l’année. La date du 6 janvier est, pour sa part, retenue par l’Église chrétienne d’Orient.

Sur le même sujet