Empereurs de la Rome antique : les Julio-Claudiens

Auguste, Tibère, Caligula, Claude Ier et Néron sont les 5 empereurs de la première dynastie romaine qui régna sur l'Empire romain (entre 27 av. J.-C. et 68)
31

La dynastie des Julio-Claudiens est la première dynastie de l’Empire romain. Les Julio-Claudiens ont régné sur Rome de 27 av. J.-C. à 68. Issus de deux familles patriciennes: la gens Iulia (Auguste, Tibère et Caligula) et la gens Claudia (Claude et Néron), ces 5 empereurs romains sont, bien que nullement ou indirectement liés par le sang, tous affiliés à Jules César (dictateur à vie) qui, pour sa part, n’a jamais porté le titre d’empereur. Les 5 empereurs de cette première dynastie romaine portent les noms d'Auguste (27 av. J.-C. à 14), Tibère (14 à 37), Caligula (37 à 41), Claude (41 à 54) et Néron (54 à 68). Les Flaviens ont ensuite pris le pouvoir à Rome.

Auguste, empereur fondateur de la dynastie des Julio-Claudiens

Né le 23 septembre 63 av. J.-C. à Rome (capitale de la Rome antique et de l’actuelle Italie) et mort le 19 octobre 14 à Nola, située dans l’actuelle région de la Campanie (Italie), Caius Octavius Thurinus dit Octave, puis Octavien et, enfin, Auguste a été le premier empereur de l’Empire romain et le premier empereur romain issu de la dynastie des Julio-Claudiens. Petit-neveu et fils adoptif de Jules César, il a régné de 27 av. J.-C. à 14. Fondateur de l’Empire romain, il est devenu l’empereur Auguste digne fils de César après l’élimination ou l’éviction de quelques célèbres rivaux: notamment Antoine ou Marc Antoine (membre du second triumvirat romain, il est vaincu à Actium en 31 av. J.-C.), Lépide (membre du second triumvirat romain, il est déposé en 36 av. J.-C.) et Césarion (fils de César et de Cléopâtre VII, co-pharaon d’Egypte avec sa mère, il est exécuté en 30 av. J.-C. sur ordre d’Auguste).

Tibère, deuxième empereur de la dynastie des Julio-Claudiens

Né le 16 novembre 42 av. J.-C., à Rome et mort le 16 mars 37 ap. J.-C., à Misène (port militaire romain qui se situe aujourd’hui sur le territoire de la commune italienne de Bacoli, dans la province de Naples), Tiberius Claudius Nero, dit Tibère, est le deuxième empereur de l’Empire romain (entre l’an 14 et l’an 37). Issu de la dynastie julio-c laudienne, dont il est le deuxième représentant, il a succédé à l’empereur Auguste, son père adoptif. Durement critiqué par les historiens antiques, il a cependant été un dirigeant empreint de sagesse qui, grâce à d’importantes réformes économiques et politiques, a permis d’asseoir les acquis territoriaux de la Rome antique. Après sa disparition, le sinistre Caligula l’a remplacé sur le trône.

Caligula, troisième empereur de la dynastie des Julio-Claudiens

Né le 31 août 12 à Antium (Anzio de l’Italie d’aujourd’hui), Caligula est le troisième empereur de la Rome antique et le troisième représentant de la dynastie julio-claudienne. Succédant à Tibère, pour lequel les Romains n’expriment guère de regrets, il a régné de 37 à 41. Dans les premiers 6 mois suivant son accession au trône, il se montre juste, utile et libéral. Mais la folie le pousse bientôt à se transformer en un infernal despote. Dès lors, il devient odieux et terrorise son entourage. Uni à sa propre sœur comme au temps de l'Egypte pharaonique, personne n’échappe à ses caprices. Humiliations et assassinats sont monnaie courante. On lui prête même des pratiques sadiques (tortures et meurtres arbitraires). Cependant, il gagne l’affection du peuple en lui offrant des jeux du cirque. Le 24 janvier 41, il n’a pas encore 29 ans lorsque des soldats de sa garde lui déchirent le ventre de leurs glaives. Bien qu’il se soit cru un temps indestructible, le dieu qu’il pensait être péri donc assassiné. Son oncle Claude prend alors sa place.

Claude, quatrième empereur de la dynastie des Julio-Claudiens

Né le 1er août 10 av. J.-C. à Lugdunum (Lyon) en Gaule et mort le 13 octobre 54 à Rome (capitale de la Rome antique et de l’actuelle Italie), Claude a été le quatrième empereur de l’Empire romain et le quatrième représentant de la dynastie julio-claudienne. Fils de Drussus et d’Antonia Minor (elle-même fille de Marc Antoine et d’Octavie), il a succédé à Caligula en 41 et est demeuré à la tête de l’Empire romain jusqu’à son assassinat par empoisonnement en 54. C’est au cours de son règne que la moitié sud de l’île de Bretagne (actuelle Grande-Bretagne) a été conquise. Après avoir fait exécuté Messaline, sa première femme, il a lui-même été assassiné par Agrippine, sa seconde épouse et mère de Néron (né d’un précédent mariage et adopté par Claude).

Néron, cinquième et dernier empereur de la dynastie des Julio-Claudiens

Né le 15 décembre 37, à Antium (Italie) et mort le 9 juin 68, à Rome, Lucius Domitius Ahenobarbus dit Néron a été le cinquième empereur de l’Empire romain et le cinquième et dernier représentant de la dynastie julio-claudienne de 54 à 68. Fils adoptif de l’empereur romain Claude, il a longtemps été considéré comme le responsable de l’incendie qui a ravagé trois des quatorze quartiers de Rome en juillet 64. Lui-même en a rejeté la faute sur les chrétiens qu’il s’est plu à grandement martyriser tout au long de son règne. Dépossédé de son trône en 68, il choisit de se suicider après avoir appris que les sénateurs voulaient lui imposer le supplice des parricides (*) tant pour sa part de responsabilité dans la mort prématurée par empoissonnement de son père adoptif (l’empereur Claude) que pour l’assassinat de sa mère Agrippine la Jeune (15-59).

(*) Le supplice des parricides ou culleus consistait à couvrir la tête du condamné avec une cagoule avant de l’enfermer dans un sac de cuir cousu dans lequel étaient également introduits des animaux (coq, chien ou renard) et de le laisser ainsi choir dans les eaux du Tibre, fleuve qui se jette dans la mer Tyrrhénienne et traverse la ville de Rome d’est en ouest.

Sur le même sujet