Exposition au musée de la Marine: ultime croisière sur le France

A l'occasion du cinquantenaire du lancement du France, le musée national de la Marine propose une exposition dédiée à ce fabuleux paquebot...

Pour tous ceux qui ont eu un jour ne serait-ce que la chance de l’apercevoir, le paquebot France continue d’incarner le rêve, l’idéal d’un Etat qui se croyait alors capable d’accomplir de grandes choses et de les offrir au monde. Pour ces gens-là, la France n’est pas seulement un pays, c’est aussi une idée qui, depuis le siècle des Lumières, diffuse des parfums de liberté et de tolérance à travers la planète. C’est pourquoi, donner le nom de France à ce transatlantique ne leur a jamais semblé un geste anodin. Le France , c’était la France, mais pas n’importe quelle France: la France de Montesquieu, de Rousseau, de Voltaire et autre Diderot.

Le France , un remarquable ambassadeur du savoir-faire français

Le 11 mai 1960, à 16h15, le paquebot France est mis à flot en présence du président de la République française de l’époque, Charles de Gaulle, et de son épouse, madame Yvonne de Gaulle, la marraine du navire. Construit dans les chantiers de l’Atlantique, à Saint-Nazaire, il va rapidement devenir l’un des symboles de la France nouvelle voulue par l’homme de l’Appel du 18 juin 1940.

Sacrifié sur l’autel des comptables, le France est rebaptisé Norway

Mis en service le 19 janvier 1962, le France véhicule jusqu’en 1974 l'image d'un pays moderne. Cependant, le premier choc pétrolier passant par-là, il est bientôt sacrifié sur l’autel des comptables. Vendu en 1979 à un armateur norvégien et aussitôt rebaptisé Norway , le transatlantique quitte les eaux nationales en laissant dans son sillage, un rien de ce pays dont il a été un fleuron et qui, sans doute, n’est déjà plus que l’ombre de lui-même.

Le Norway devient Blue Lady et vogue vers le cimetière des navires oubliés

Cédé en 2006 à un ferrailleur, le France est rebaptisé Blue Lady avant d’être promis à la démolition en Inde. Echoué sur une plage d’Alang (Inde), le glorieux transatlantique attend durant près d’un an l’estocade finale. Démantelé à partir de 2007, il disparaît dans sa quarante-neuvième année et emporte avec lui souvenirs et regrets.

Le France un temps ressuscité grâce au musée national de la Marine

Jusqu’au 23 octobre 2011, le musée national de la Marine propose d’emmener tous ceux qui le souhaitent en croisière sur le France . L’exposition embarque ses visiteurs au cœur des années 1960 et leur fait tout découvrir sur le géant des mers: conception du paquebot, construction à Saint-Nazaire, champ d’expérimentation pour les artistes et les décorateurs, exploitation et traversées de l’Atlantique, tout y est. Un voyage à ne surtout pas manquer auquel chacune et chacun est convié, un voyage qui continuera à travers la France aussitôt l’exposition de Paris terminée.

Localisation et horaires d’ouverture du musée national de la Marine

Situé à Paris (16e arrondissement), dans l’aile Passy du Palais de Chaillot (17, place du Trocadéro), le musée national de la Marine accueille les visiteurs lundi, mercredi et jeudi de 11h à 18h, vendredi de 11h à 21h30 et le samedi comme le dimanche de 11h à 19h. Il est fermé le mardi.

Sur le même sujet