François Mitterrand: "Ma mort tous les jours", roman de Léo Pitte

Maintes choses ont été dites et écrites depuis la disparition de François Mitterrand voilà 15 ans de cela. Léo Pitte nous raconte cet homme autrement.

On peut ou non apprécier la personnalité de François Mitterrand. Pour les uns, c'était un odieux arriviste et, pour les autres, mieux qu’un père idéal. A travers son roman, Léo Pitte nous raconte un François Mitterrand tout à fait différent. Il ne s’agit plus de la bête politique qu’il a été, mais d’un homme parmi les hommes, d’un homme face à la mort, face à lui-même et à la souffrance due à la maladie.

Léo Pitte, un écrivain de la profondeur et de l’émotion

Professeur d’histoire, Léo Pitte est diplômé de l’Ecole des hautes études en sciences sociales (EHESS). En janvier 2009, il publie le roman François Mitterrand: "Ma mort tous les jours" (éditions Télémaque) qui retrace de manière inventée mais documentée, les derniers jours d’un homme d’une trempe exceptionnelle. En novembre de la même année, paraît un second roman : Le journal secret de Michael Jackson (Les Presses du Midi). Si bon nombre de fans de la pop star n’ont guère apprécié cette nouvelle parution, c’est qu’ils n’y ont voulu voir qu’un énième témoignage concernant la tragique disparition de leur idole. Les autres ont été émus aux larmes.

François Mitterrand, l’homme public du Larousse et autres dictionnaires

Né le 26 octobre 1916, à Jarnac dans l’actuel département de la Charente (France), et mort le 8 janvier 1996, à Paris (capitale de la France), François Mitterrand est un homme d’Etat français. Fonctionnaire sous le régime de Vichy du Maréchal Pétain et onze fois ministre sous la IVe République française , il a été le quatrième président de la Ve République française du 10 mai 1981 jusqu’au 17 mai 1995. Elu à deux reprises à la présidence de la République, il est resté 14 années à la tête de l’Etat, ce qui constitue un record dans l’histoire de la République en France. S’il a succédé au palais de l’Elysée à Valéry Giscard d'Estaing (né le 2 février 1926) en 1981, il a cédé sa place à Jacques Chirac (né le 29 novembre 1932) en 1995.

François Mitterrand, dans l’intimité et face à la mort

Le roman de Léo Pitte n’a pas d’ambition politique. Il n’a pas pour but de présenter François Mitterrand comme un homme hors du commun, mais plutôt nu face à la maladie qui le ronge, face à une fin annoncée qui attend chaque mortel. Entre souffrance et détachement, l’émotion est au rendez-vous. Sans complaisance, François Mitterrand porte à travers les mots de Léo Pitte un dernier regard sur la vie. Peu importe qu’il soit réel ou imaginaire, l’essentiel est qu’il soit sincère et qu’il nous fasse aimer cet homme au moment où il est en train de mourir. Un beau roman d’amour en vérité qui, à l’occasion du quinzième anniversaire de la mort de François Mitterrand, mérite d’être découvert ou redécouvert.

Sur le même sujet