Henri IV affronte la Ligue catholique à la bataille d'Ivry

"Ralliez-vous à mon panache blanc" aurait lancé Henri IV à ses troupes au moment d'engager la bataille qui l'opposait à la Ligue catholique...

"Méchant moine, tu m'as tué!" s’exclame Henri III (1551-1589) alors qu’il vient d’être poignardé par le moine Jacques Clément (1567-1589). Sur le point de trépasser, le roi reconnaît, dès le lendemain (2 août 1789), son beau-frère et cousin Henri de Navarre (1553-1610) comme son successeur légitime. En faisant assassiner le monarque, la Ligue catholique espérait voir monter le duc Charles de Mayenne (1554-1611) sur le trône de France. Mais contrairement à leurs souhaits, c’est finalement le protestant du Béarn qui s’impose.

Henri IV de France: un roi issu du courant protestant

Né le 13 décembre 1553 à Pau, dans l’actuel département des Pyrénées-Atlantiques, et mort assassiné par François Ravaillac le 14 mai 1610 à Paris, Henri de Bourbon a été roi de Navarre (Henri III de Navarre de 1572 à 1610) avant de devenir roi de France (Henri IV de France de 1589 à 1610). Protestant avant de se convertir au catholicisme de manière à apaiser la querelle religieuse, il est le premier souverain français issu de la maison de Bourbon, le père de Louis XIII et le grand-père de Louis XIV.

Charles de Mayenne: le chef de la Ligue catholique

Né le 26 mars 1554 à Alençon, dans l’actuel département de l’Orne, et disparu le 4 octobre 1611 à Soissons, dans l’actuel département de l’Aisne, Charles de Mayenne est, après l’assassinat du duc Henri de Guise (1550-1588), son frère, devenu le chef de la Ligue catholique. C’est sur l’ordre d’Henri III que l’aîné des Guises a, le 23 décembre 1588, trouvé la mort dans un guet-apens qui lui avait été tendu au château de Blois (actuel département du Loir-et-Cher).

La bataille d’Arques: du 15 au 29 septembre 1589

Sûr de vaincre les armées d’Henri IV, Charles de Mayenne tente une première fois d’écraser les armées d’Henri IV à la bataille d’Arques, dans l’actuel département de la Seine-Maritime. Cependant, des renforts venus d’outre-Manche (envoyés par la reine Elisabeth Ire d’Angleterre) sauvent le monarque de la défaite.

La Bataille d’Ivry: 14 mars 1590

Une nouvelle confrontation oppose les armées du roi de France à celles de la Ligue catholique, le 14 mars 1590. Bien que supérieures en nombre et renforcées par des contingents venus d’Espagne, les forces ligueuses sont encore une fois défaites. Les combats se sont déroulés entre les villes de Nonancourt et d’Ivry (à présent nommée Ivry-la-Bataille), dans l’actuel département de l’Eure.

La bataille d’Ivry et la légende du "panache blanc"

C’est au cours de cette bataille de la période des guerres de religion qu’Henri IV aurait prononcé la célèbre citation: "Ralliez-vous à mon panache blanc!" en évoquant les plumes ornant son chapeau. Cependant, il n’existe aucune preuve historique qui permette d’affirmer que le roi l’ait effectivement énoncée.

Sources : Larousse de l'Histoire de France

Sur le même sujet