John F. Kennedy et autres présidents américains assassinés

Kennedy n'est pas l'unique président américain à avoir été assassiné. Avant lui, 3 autres représentants suprêmes des Etats-Unis ont connu le même sort...
249

Depuis Georges Washington (1789 à 1797) jusqu'à Barak Obama (2009 à ?), les Etats-Unis d’Amérique ont été dirigés par quarante-quatre présidents. Neuf d’entre eux ne sont pas allés au terme de leur mandat. Parmi ceux-là, un a démissionné (Richard M. Nixon), quatre sont décédés d’une manière naturelle (William H. Harrison, Zachary Taylor, Warren G. Harding et Franklin Delano Roosevelt) et quatre ont été assassinés (Abraham Lincoln, James Abram Garfield, William McKinley et John F. Kennedy).

Abraham Lincoln est assassiné par un partisan sudiste le 15 avril 1865

Né le 12 février 1809, dans le comté de Hardin au Kentucky (Etats-Unis), et mort le 15 avril 1865 à Washington D.C. (capitale des Etats-Unis), Abraham Lincoln est le seizième président des Etats-Unis d’Amérique. Elu en 1860 pour un premier mandat de quatre ans, il est, par la suite, reconduit en 1864 à la Maison Blanche.

Premier président républicain de l’histoire américaine, il est, au cours de la Guerre de Sécession qui déchira le pays entre 1861 et 1865, à la tête des Etats confédérés de l’Union, opposés aux onze Etats du Sud de la Confédération qui ont pris le parti de la séparation. Favorable à l’abolition de l’esclavage, Lincoln rédige la proclamation qui permet leur émancipation et signe le 13e amendement qui l’entérine. Le 15 avril 1865, il est assassiné par un partisan sudiste, John Wikes Booth, alors qu’il assiste à une représentation théâtrale qui a pour titre Our american cousin ( Votre cousin américain ) et qui se joue au théâtre Ford à Washington.

James Abram Garfield est assassiné par un dément le 2 juillet 1881

Né 19 novembre 1831, à Orange dans l’Ohio (Etats-Unis) et mort le 19 septembre 1881 à Long Branch dans le New Jersey (Etats-Unis), James Abram Garfield est le vingtième président des Etats-Unis d’Amérique. Elu le 2 novembre 1880 avec moins de 2000 voix d’avance sur son rival direct, ce héros de la Guerre de Sécession entre en fonction le 4 mars de l’année suivante.

Président issu du courant conservateur, il est, le 2 juillet 1881, grièvement blessé par les balles du pistolet d’un fanatique républicain, Charles J. Guiteau, qui lui préfère Chester A. Arthur, son vice-président. 2 mois et demi plus tard, il succombe à ses blessures qui, bien loin d’être mortelles, ont cependant été aggravées suite aux multiples incompétences dont ont fait preuve ses médecins.

William McKinley est assassiné par un anarchiste le 6 septembre 1901

Né le 29 janvier 1843, à Niles dans l’Ohio (Etats-Unis), et mort le 14 septembre 1901, à Buffalo dans l’Etat de New York (Etats-Unis), William McKinley est le vingt-cinquième président des Etats-Unis d’Amérique (parti républicain). Elu pour un premier mandat de 4 ans en 1896 (entré en fonction le 4 mars 1897), il est réélu en novembre 1900 (entré en fonction le 4 mars 1901) avant d’être victime d’un attentat le 6 septembre 1901. Ce jour-là, tandis qu’il visite l’exposition Pan-américaine au Temple of Music de Buffalo (Etat de New York-Etats-Unis), un anarchiste d’origine polonaise répondant au nom de Leon Czolgosz lui tire dessus à deux reprises.

La première balle ripe sur l’une des côtes du président et n’occasionne que des lésions superficielles. Le second projectile pénètre dans l’abdomen de McKinley, traverse son estomac et endommage son pancréas ainsi qu’un de ses reins avant d’aller se loger dans les muscles dorsaux. Cependant, l’homme est costaud et ne succombe pas à ses blessures. Il semble même être sur la voie de guérison quand, à partir du 12 septembre , son état s’aggrave subitement. Moins de 48 heures plus tard, le corps gagné par une septicémie galopante, il rend l’âme et cède sa place à Théodore Roosevelt, son vice-président.

John Fitzgerald Kennedy est assassiné à Dallas au Texas le 22 novembre 1963

Né le 29 mai 1917, à Brookline dans le Massachusetts (Etats-Unis), et mort le 22 novembre 1963, à Dallas au Texas (Etats-Unis), John Fitzgerald Kennedy est le trente-cinquième président des Etats-Unis d’Amérique. Issu du parti démocrate et unique président américain de religion catholique jusqu’à ce jour, il est également le plus jeune candidat de l’histoire des Etats-Unis à avoir été élu président (8 novembre 1960).

Entré en fonction le 20 janvier 1961, il est assassiné moins de 3 ans plus tard (22 novembre 1963) dans des circonstances qui, 50 ans après, demeurent encore des plus troubles. Enquête et rapport officiels sont en effet loin de faire l’unanimité et laisse planer de multiples doutes quant à savoir si ce drame est le fait d’un déséquilibré isolé ou d'une organisation commanditée à des fins politiques. Son assassinat est cependant attribué à Lee Harvey Oswald, activiste considéré comme appartenant à une mouvance procommuniste, qui a lui-même été tué par Jack L. Ruby, proche de la mafia de Chigaco, le 24 novembre suivant l’attentat. C’est le vice-président Lyndon B. Johnson qui a succédé au président Kennedy à la Maison Blanche.

Sur le même sujet