Juan Carlos 1er d'Espagne doit-il craindre l'année 2011 ?

Le 36 revient souvent dans l'histoire récente de l'Espagne et de son roi actuel. Or, en 2011, Juan Carlos soufflera les 36 chandelles de son règne.
8

Si la Guerre civile espagnole a débuté en 1936, si Juan Carlos est devenu le chef de l’Etat espagnol à l’âge de 36 ans, si Franco est mort après avoir passé 36 des près de 83 années de sa vie à la tête du pays, Juan Carlos 1er d’Espagne, roi depuis le 22 novembre 1975, doit-il craindre l’année 2011, année au cours de laquelle il va célébrer ses 36 ans de règne ? Il est parfois des coïncidences qui surprennent.

La Guerre civile espagnole est effective à partir du 18 juillet 1936

Le premier 36 entrant en compte dan l’histoire de l’Espagne et de Juan Carlos 1er concerne l’année 1936. Cette année-là en effet, le pays est confronté à une guerre civile qui oppose la jeune République espagnole démocratiquement élue à une union de conservateurs, de monarchistes et de nationalistes (les phalanges nationalistes de José de Rivera) proches de la mouvance fasciste. Cette guerre civile s’est déroulée du 18 juillet 1936 au 1er avril 1939 et s’est achevée par la défaite des républicains et l’établissement d’une dictature dirigée par le général Francisco Franco. Né le 5 janvier 1938 à Rome (Italie), Juan Carlos 1er d’Espagne doit en grande partie son trône à cette crise politique intérieure qui a laissé de terribles cicatrices dans la mémoire collective de cette grande nation européenne.

Juan Carlos devient le Chef de l’Etat espagnol à l’âge de 36 ans

En 1974, voilà déjà 5 ans que le général Francisco Franco (1892-1975) est affecté par la maladie de Parkinson. Aux commandes de l’Espagne depuis le 1er avril 1939, el Caudillo (le guide) tient désormais à partager le pouvoir avec celui qu’il a choisi pour lui succéder. A 36 ans, Juan Carlos devient donc chef de l’Etat espagnol par intérim. Cependant, il n’est encore qu’un fantoche et toutes les décisions importantes émanent du vieux dictateur.

Franco disparaît après avoir passé quelque 36 années à la tête du pays

Né le 4 décembre 1892, à Ferrol, ville portuaire de la province de la Corogne en Galice (Espagne), et disparu le 20 novembre 1975, à Madrid (capitale de l’Espagne et de la Communauté autonome de Madrid), Francisco Franco y Bahamonde, dit Franco, a été le chef de l’Etat espagnol depuis le 1er avril 1939 jusqu’à sa mort, soit pendant un peu plus de 36 ans. Surnommé el Caudillo (le guide), il s’est, tout au long de ses années de présence à la tête de l’Espagne, montré rigide et autoritaire.

Juan Carlos 1er d’Espagne célèbre ses 36 ans de règne

Le 22 novembre 2011, Juan Carlos 1er d’Espagne va célébrer ses 36 ans de règne. Une nouvelle fois donc, le nombre 36 croise la route de cet homme à la destinée peu commune. Né le 5 janvier 1938, à Rome (capitale de l’Italie), Juan Carlos Alfonso Victor Maria de Borbon y Borbon-Dos Sicilias est le fils de Juan de Borbon (1913-1993), comte de Barcelone, et de Maria de las Mercedes de Borbon-Dos Sicilias (1910-2000), son épouse. Descendant en droite ligne de Louis XIV de France (1638-1715), le très illustre Roi-Soleil, il est, pour son peuple, le roi de la démocratie retrouvée. Se peut-il que le quatrième 36 de sa fortune soit pour lui le dernier ? Nul ne le souhaite. Surtout qu’en 2036, le monarque n’aura que 98 ans. Alors pourquoi n’inscrirait-il pas un cinquième nombre 36 au palmarès des coïncidences qui ont empli sa vie ?

Sur le même sujet