Li Na gagne Roland Garros et le tennis conquiert la Chine

Li Na l'emporte à Roland Garros. À présent, le tennis part à la conquête du pays le plus peuplé du monde, la Chine...
30

En remportant la finale du simple dames des Internationaux de France de Roland Garros, à Paris, Li Na (Li étant son nom et Na son prénom) est devenue la première jeune femme chinoise à s’imposer tant sur ce tournoi que dans un tournoi du Grand Chelem. Pour ce faire, elle a battu l’Italienne Francesca Schiavone en deux sets sur le score de 6-4, 7-6. Désormais, le tennis entre donc dans une nouvelle dimension. Désormais, il part à la conquête de la Chine.

Li Na, première jeune femme chinoise victorieuse à Roland Garros

Née le 26 février 1982, à Wuhan, la capitale de la province du Hubei située au centre-est de la Chine, Li Na est une joueuse de tennis de nationalité chinoise. Professionnelle depuis 1999, elle est droitière et effectue ses revers à deux mains. Finaliste de l’Open d’Australie en 2011, elle a remporté 5 titres en simple dames et 2 en double. Le 4 juin 2011, elle a été la première jeune femme originaire de Chine à avoir gagné tant la finale du simple dames du tournoi de Roland Garros que l’un des quatre tournois du Grand Chelem (Open d’Australie, Roland Garros, Wimbledon et US Open).

Quand la Chine s’éveille et gagne à Paris

En Chine, le tennis n’était, jusqu’à ce jour, pas un sport de prédilection. Mais après la victoire de Li Na en finale du simple dames, nul doute qu’il va rapidement le devenir. Désormais, des millions d’enfants chinois vont vouloir pratiquer ce sport et, d’ici quinze à vingt ans, on devrait assurément voir de nouvelles championnes et de nouveaux champions issus de ce grand pays l’emporter un peu partout à travers le monde. Peut-être même qu’un nouveau tournoi du Grand Chelem pourrait se dérouler à Pékin, la capitale de la Chine, dans les années à venir.

Une petite Chinoise vaut bien un petit Chinois

Si la politique de l’enfant unique lancé en 1979 par la Chine de manière à contrôler la dérive démographique au sein de l’Empire du Milieu a parfois conduit certains Chinois à faire le choix du garçon à tout prix, Monsieur et Madame Li, les parents de Na, ne doivent aujourd’hui certainement pas regretter d’avoir eu une fille. Après la victoire de cette jeune femme à Roland Garros, il est sûr qu’ils sont devenus la maman et le papa les plus heureux du monde. Le trésor le plus cher n’est pas toujours celui auquel on pense. Tant pis pour ceux qui ont osé faire l’odieux choix!

Sur le même sujet