Raiponce, princesses des classiques Disney et frères Grimm

Avec Blanche-Neige, Cendrillon et la Belle au bois dormant, Raiponce est la 4ème princesse des frères Grimm à tenir le 1er rôle dans un classique Disney...

Flynn Rider, un malandrin en fuite, pense avoir trouvé la cachette idéale lorsqu’il découvre une haute tour perdu au cœur d’un paysage isolé. Mais bien qu’au premier abord, les lieux semblent déserts, ils s’avèrent en fait habités par une jeune fille cloitrée ici depuis sa plus tendre enfance, la princesse Raiponce. Ainsi commence la dernière production animée des Studios Disney. Librement inspirée de l’un des contes anciens rapportés par les frères Grimm, ce film d’animation est le quatrième des classiques Disney à puiser son inspiration auprès de ces deux collecteurs des multiples histoires traditionnelles du folklore allemand. Les contes Blanche Neige et les 7 nains , Cendrillon et La Belle au bois dormant l’ont, voilà déjà plus d’un demi siècle, en effet précédé sur le chemin remarquable de leurs inoubliables adaptations.

Blanche Neige et les 7 nains et le conte des frères Grimm

Blanche Neige et les 7 nains est le premier grand classique d’animation des Studios Disney. Sorti en décembre 1937, le film connait un succès détonnant qui, in-extremis, sauve le papa de Mickey d’une ruine annoncée. Aussi phénoménal que cela puisse paraître par comparaison avec les productions suivantes qui, pour la plupart, ne nécessiteront pas plus de 5.000 dessins par tranches de 5 minutes de réalisation, c’est, pour un même laps de temps, pas moins de 10.000 "cellulos" encrés et gouachés qui sont utilisés lors de la création de ce dessin animé tout à fait exceptionnel. Réalisé par David Dodd Hand, le film est illustré par 8 chansons parmi lesquelles le célèbre Sifflez en travaillant , le très romantique Un jour mon prince viendra et le fameux Heigh-Ho entonné par les nains de retour de la mine.

Cendrillon et le conte de Charles Perrault revisité par les frères Grimm

Cendrillon ( Cindirella ) sort en 1950. Il est inspiré d’un conte de Charles Perrault intitulé Cendrillon ou la petite pantoufle de verre (1697) et d'une version due aux frères Grimm en 1812. Si ce long-métrage retrace l’histoire d’une jeune et jolie souillon qui finit par devenir princesse, celle-ci s’y voit néanmoins voler la vedette par deux personnages de seconds rôles, les souris Jack et Gus. Coréalisé par Clyde Geronimi, Wilfred Jackson et Hamilton Luske, le film est illustré par 6 chansons parmi lesquelles on retiendra Tendre Rêve ou Rêve de ma vie , Les Harpies fredonnée par les souris, Bibbidi-Bobbidi-Boo chantée par la marraine et le romantique C’est ça l’Amour interprétée en duo par Cendrillon et le Prince.

La Belle au bois dormant et le conte de Charles Perrault revisité par les frères Grimm

La Belle au bois dormant ( Sleeping Beauty ) sort en 1959. Il est inspiré d’un conte de Charles Perrault au titre éponyme (1697) révisé par les frères Grimm en 1812. Ce long-métrage est, de par son style, absolument unique en son genre. Réalisé par Clyde Geronimi, décors et personnages n’y sont en effet pas s’en rappeler les enluminures du Moyen-âge. La bande son du film a, quant à elle, obtenu l’oscar de la meilleure musique pour un film musical. Le thème du ballet de Tchaïkovski lui-même intitulé La Belle au bois dormant a servi à illustrer certaines scènes de cet incomparable chef-d’œuvre de l’animation.

Sur le même sujet