user_images/189548_fr_gilles3.jpg

GILLES RANNOU

Publié dans : Cinéma d'hier, d'aujourd'hui et de demain

Film : After Earth de M. Night Shyamalan

Voyage au bout de l'ennui....

M. Night Shyamalan ne cesse de s'enfoncer dans la spirale de la médiocrité. En témoigne son film After Earth

Synopsis :

Après un atterrissage forcé, Kitai Raige et son père, Cypher, se retrouvent sur Terre, mille ans après que l’humanité a été obligée d’évacuer la planète, chassée par des événements cataclysmiques. Cypher est grièvement blessé, et Kitai s’engage dans un périple à haut risque pour signaler leur présence et demander de l’aide. Il va explorer des lieux inconnus, affronter les espèces animales qui ont évolué et dominent à présent la planète, et combattre une créature extraterrestre redoutable qui s’est échappée au moment du crash. Pour avoir une chance de rentrer chez eux, père et fils vont devoir apprendre à œuvrer ensemble et à se faire confiance…

Le film :

Pour M. Night Shyamalan, il y a indubitablement un après  sixième sens et incassable car force est de constater que depuis, son cinéma peut par moment friser le néant. Si dans Le Village , il restait encore quelques bonnes idées, ses dernières réalisations, elles, nous entraînent inexorablement vers les abîmes de l'ennui. À l'image de son dernier film, After earth. Dire qu'il n'y a rien dans ce long-métrage friserait presque l'euphémisme.

Des séquences indigestes mettant en gloire la bravoure de l'armée, la réconciliation d'un père et son fils voulant jouer avec l'émotion du spectateur, nous ramènent à des années en arrière dans un cinéma de commande archi stéréotypé. Entre ces deux séquences, c'est le vide d'u parcours d'un apprenti ranger dans une nature hostile sous fond de discours pseudo écologique, parcours pendant lequel il ne se passe rien, ou si peu. Et que dire de la scène finale du combat entre la bête en plastique et le jeune héros? (joli hommage à un cinéma japonais des années 50-60 si cela était l'objectif). Cette scène synthétise à elle seule tous les défauts du film, s'il n'est pas un gros défaut à lui tout seul. Elle est mal dirigée, mal filmée, artificielle et tellement attendue.

Enfin que dire du jeu des acteurs ? Will Smith paraît vouloir à travers ce rôle élargir sa palette de comédien et s'en sort convenablement même si lorsqu'il prend un visage dur, celui-ci semble par instant frôler l'anémie. Mais, le plus triste dans After earth est incontestablement le jeu de son fils Jaden Smith. Il ne sait juste pas jouer, il ne sait juste pas quelle expression afficher devant la caméra et le plus grand tort en revient sans doute au réalisateur qui n'a pas su le diriger. Jaden Smith s'il veut poursuivre une carrière de comédien, a tout apprendre du métier. On lui laissera pour l'heure le bénéfice de son jeune âge.

After earth est donc un film oubliable et à oublier

À propos de l'auteur

user_images/189548_fr_gilles3.jpg

GILLES RANNOU

bonjour,

Intéressé par l'actualité, la culture, le
  • 315

    Articles
  • 18

    Séries
  • 1

    Abonnés
  • 0

    Abonnements

Poursuivez la discussion!