user_images/189548_fr_gilles3.jpg

GILLES RANNOU

Publié dans : Cinéma d'hier, d'aujourd'hui et de demain

Film : fast and furious 6

De l'adrénaline, de l'action et du muscle en veux-tu, en voilà.

Fidèle à l'esprit de la franchise, ce sixième opus devrait ravir les fans de Fast and furious.

Synopsis :

Dom, Brian et toute leur équipe, après le casse de Rio, ayant fait tomber un empire en empochant 100 millions de dollars, se sont dispersés aux quatre coins du globe. Mais l’incapacité de rentrer chez eux, et l’obligation de vivre en cavale permanente, laissent à leur vie le goût amer de l’inaccomplissement. Pendant ce temps Hobbs traque aux quatre coins du monde un groupe de chauffeurs mercenaires aux talents redoutables, dont le meneur, Shaw est secondé d’une de main de fer par l’amour que Dom croyait avoir perdu pour toujours : Letty. La seule façon d’arrêter leurs agissements est de les détrôner en surpassant leur réputation. Hobbs demande donc à Dom de rassembler son équipe de choc à Londres. En retour ? Ils seront tous graciés et pourront retourner auprès des leurs, afin de vivre une vie normale.

Le film :

Sans surprise mais bien ficelé, le sixième épisode des aventures de la team de Fast and Furiousatteint son but, divertir. A grands coups de volant, de virages pris à des 200 km à l'heure et des changements de vitesse dans la réalisation, le film mis en scène par Justin Lin , tient la route même si sa durée de deux heures dix peut paraître un peu long.

Outre les incontournables et éternelles courses poursuite, fast and furious sixième du nom nous offre aussi un vrai concours de testostérones entre des protagonistes qui ne loupent pas une occasion de montrer et bander leurs muscles et surtout de s'en servir. Cependant, les filles ne sont pas en reste et ne rechignent pas à s'en coller quelques unes dans le visage affichant une vraie virilité dans ce monde de voitures et de muscles, les deux mamelles des machos assumés.

Et parce qu'il est aussi un des éléments incontournables de la franchise, le scénario offre quelques répliques et séquences teintées d'humour, d'auto dérision parfois avant les grandes scènes finales l'une avec un tank, l'autre avec un transbordeur qui ont pour but d'en mettre plein la figure au spectateur et le but est atteint même si elles paraissent parfois confuses.

Quant au jeu des acteurs, s'il en est un qui semble bien s'éclater, c'est Dwayne Johnson qui irait jusqu'à voler la vedette à un Vin Diesel qui, à contrario, paraît s'ennuyer ou qui n'a appris pas à jouer au delà d'un seul registre, la blasé.

Fast and furious est un donc un bon film d'action, qui dégomme et ne peut que séduire les amateurs du genre.

À propos de l'auteur

user_images/189548_fr_gilles3.jpg

GILLES RANNOU

bonjour,

Intéressé par l'actualité, la culture, le
  • 315

    Articles
  • 18

    Séries
  • 1

    Abonnés
  • 0

    Abonnements

Poursuivez la discussion!