user_images/189548_fr_gilles3.jpg

GILLES RANNOU

Publié dans : Les articles Culture de Gilles Rannou

Film : L'aveu de Costa Gavras, la quintessence du film politique

Quand la machine politique se met à broyer la dignité d'un homme, celui-ci peut être mis plus bas que terre. L'aveu en est une remarquable démonstration.

A travers le système communiste mis en place par l'ex-URSS, Costa Gavras dénonce des méthodes dignes de toutes les dictatures, sous quelle forme qu'elle soit.

Synopsis :

D'après le livre d'.Arthur London, à Prague, en 1951, un homme est persécuté par le système malgré son passé irréprochable. Sa femme le désavoue en public et il finit par avouer n'importe quoi avant d'être réhabilité, alors que les chars russes entrent dans la ville.

Le film :

L'aveu de Costa-Gavrasest un incontournable du film politique. Sorti sur les écrans en 1970, ce film n'a pas pris une ride depuis tant il peut paraître encore d'actualité dans les dictatures qui parsèment la planète. Si dans ce long-métrage, ce sont les méthodes d'asservissement et d'avilissement de l'être humain par la machine politique communiste qui sont dénoncées, il aurait très bien pu le faire avec tout autre système dictatorial.

Révélant ce qu'étaient les machinations des grands procès de l'ex bloc de l'est et faisant référence aux procès de Moscou dans les années 30, le réalisateur franco-grec adapte le ivre autobiographique d'Artur London, ex ministre des affaires étrangères de la Tchécoslovaquie, victime et rescapé des Procès de Praguede 1952 qui s'achève le 3 décembre 1952 par la pendaison de 14 prévenus et la dispersion de leurs cendres.

Outre le fait que ce soit des communistes convaincus mais accusés de trahison par le système communiste, ceux-ci sont a aussi jugés parce qu'anciens trotskystes mais aussi pour beaucoup d'entre eux, parce qu'ils sont juifs. Les procès révèlent alors une dimension antisémite. Et il n'est pas compliqué de voir la mainmise de Staline et de sa folie sur tout les pays communistes de l'Europe de l'Est.

Ce sont alors des successions de séances de torture mentale et physique qui se succèdent pour faire craquer les plus irréductibles, les plus innocents d'entre eux jusqu'au procès où on arrive à leur faire avouer n'importe quoi.

Outre une réalisation carrée, efficace, il s'agit aussi de voir l'incroyable performance d'acteur d'Yves Montand dans ce long-métrage qui très impliqué, ira jusqu'à perdre douze kilos en six semaines. Un résultat obtenu grâce à une grève de la faim. Selon Costa-Gavras, "Il était complètement dans le personnage. Il le vivait. Il souffrait jour et nuit. Je pense que c'est un cas unique où un acteur a pu à ce point s'impliquer dans son rôle. » et dont il est dit qu'il en sortit fort éprouvé, lui qui était communiste convaincu.

L'aveu est un indémodable tant par son sujet que par son traitement, passant du film politique au film aujourd'hui historique. A voir et à revoir.

  • Film : «L'aveu » (d'après le livre éponyme d'Arthur London « l'Aveu »)
  • L'aveu (de Costa-Gavras) - Vidéo Bandes-annonces
  • Réalisateur :Costa Gavras
  • Acteurs :Yves Montand, Simone Signoret, Michel Vitold
  • Genre : film politique anti totalitariste
  • Durée :2 H 12 min
  • Sortie en salles :23 avril 1970
  • Sortie en DVD : 22 juillet 2007
  • Nationalité :Franco italienne
  • Tout public

À propos de l'auteur

user_images/189548_fr_gilles3.jpg

GILLES RANNOU

bonjour,

Intéressé par l'actualité, la culture, le
  • 315

    Articles
  • 18

    Séries
  • 1

    Abonnés
  • 0

    Abonnements

Poursuivez la discussion!