user_images/189548_fr_gilles3.jpg

GILLES RANNOU

Publié dans : Les articles Culture de Gilles Rannou

Film Lincoln : Un biopic brillant

Lincoln permet de se réconcilier avec Steven Spielberg qui a laissé emphase, violon et sentiments larmoyants de côté. Une oeuvre à part chez le réalisateur.

Certes, Lincoln est un long-métrage dédié à un homme, le Président Lincoln, mais il évite de tomber dans l'hagiographie et l'admiration béate pour un home qui a mené un dur combat pour l'abolition.

Synopsis :

Les derniers mois tumultueux du mandat du 16e Président des États-Unis. Dans une nation déchirée par la guerre civile et secouée par le vent du changement, Abraham Lincoln met tout en œuvre pour résoudre le conflit, unifier le pays et abolir l'esclavage. Cet homme doté d'une détermination et d'un courage moral exceptionnels va devoir faire des choix qui bouleverseront le destin des générations à venir.

Le film :

Cette histoire américaine est une histoire des méandres, compromissions et concessions pour atteindre ses objectifs et cette histoire revêt un caractère contemporain de ce que l'on peut imaginer des couloirs d'une Assemblée, dans toute vie politique, démocratique ou non.

Cependant, ici le combat est double. Il concerne l'avenir des hommes noirs dans une nation encore naissante. Il s'agt aussi de mettre un terme à une guerre civile qui dure depuis quatre ans. La figure de proue de ce combat est le 16è président des Etats Unis, Abraham Lincoln . Et pour arriver à ses fins, il n'hésite pas à se compromettre, biaiser, voire mentir, à ne reculer devant aucun moyen,

Lincoln est un homme brillant, intelligent, emprunt d'une fausse humilité qui camoufle une vraie ambition qui peut lui faire tenir des propos révélant cette ambition du pouvoir.

Le film peut paraître long car pour la plupart du temps composé de longues conversatiions, discussions ou disputes tournant autour de la même question, l'amendement n°13 qui mettrait fin à l'esclavage. Des discussions qui donnent pour lors un effet de redondance dans les dialogues. Cependant, une fois rentré dans le film, on ne peut malgré tout pas en décrocher car non seulement, l'enjeu en lui même est captivant mais le film est servi par une brillante distribution que ce soit Daniel Day-Lewis ou encore .Tommy Lee Jones

Par ailleurs, le tout est réalisé avec sobriété voire une certane humilité de la part de Steven Spielberg qui nous avait pas habitué à ça, lui qu a plutôt tendance à aller vers le démonstratif voire le sensationnel. Spielberg qui parle en ces thermes de son film :

: "Nous nous sommes concentrés sur les quatre derniers mois de la vie de Lincoln, car ce qu’il a accompli au cours de cette période est véritablement prodigieux. Nous voulions cependant montrer que c’était un homme, et non un mythe. Nous nous sommes dit que notre meilleure chance d’être fidèles à cet homme exceptionnellement complexe était de le décrire en plein coeur de son combat le plus difficile : l’adoption du 13e amendement par la Chambre des Représentants",

Le 31 janvier 1865, l'amendement passe à la chambre des représentants et les hommes noirs, sont en théorie, libérés de l'esclavage. Le 9 avril 1865 – marque la fin de la guerre de Sécession. Le 14 avril 1865 Abraham Lincoln est assassiné.

  • Film : «Lincoln » (basé sur le livre de Doris Kearns Goodwin, "Team of Rivals »)
  • Lincoln Bande Annonce (Steven Spielberg - 2013)
  • Réalisateur :Steven Spielberg
  • Acteurs :Daniel Day-Lewis, Sally Field, David Strathairn, Tommy Lee Jones
  • Genre : biopic historico-politique
  • Durée : 02H29 min
  • Sortie en salles : 30 jancier 2013
  • Société de distribution Twentieth Century Fox France
  • Nationalité : Indo/Américaine
  • Tout public

À propos de l'auteur

user_images/189548_fr_gilles3.jpg

GILLES RANNOU

bonjour,

Intéressé par l'actualité, la culture, le
  • 315

    Articles
  • 18

    Séries
  • 1

    Abonnés
  • 0

    Abonnements

Poursuivez la discussion!