Angleterre : A 8 ans, ils combattent dans une cage

Une grande partie de l'Angleterre s'indigne devant la vidéo montrant deux enfants de huit et neuf ans s'adonner à un cage fighting devant des adultes.

Où sont les limites ? C’est la question qui se pose devant une telle absurdité, voir deux enfants combattre à mains nue dans une cage. Et il paraît que ce n’est pas inégal.

Aucun délit de commis selon la police :

Et c’est sans doute cela le plus rageant. Les parents vont pouvoir continuer à faire combattre leurs bambins en toute impunité. L’affaire a notamment été dévoilée par le tabloïd Daily Mirror dans un article titré « la cage des innocents » avec une photo du combat entre les deux enfants en Une du journal.

Si les journaux ont eu vent de cette affaire c’est qu’une vidéo : 'Cage Fighting Kids' As young as eight has created a storm of controver du combat, organisé le 10 septembre dans un centre communautaire de Preston au nord-ouest de l’île britannique, montre les deux jeunes garçons se battre. Le premier est âgé de neuf ans alors que le second n’en que huit. Et le plus odieux est que non seulement dans la cage, (qui est en fait un ring entouré d’un filet) ils s’affrontent à mains nues, sans protection, mais qui plus est, devant environ 200 adultes qui ont payé 25 livres (soit 28 euros) pour voir deux enfants se mettre sur la figure. Des enfants rapportant de l'argent à leurs parents? La question mérite d'être posée.

La police a bien mené une enquête mais a conclu qu’aucun tort à la loi n’avait été commis dans la mesure où la sécurité des enfants semble avoir été assurée. Dossier clos ?

Les responsables et leur conscience :

De son côté, Jérémy Hunt, ministre du Sport, n »a pas hésité à employer le mot de « barbare » pour qualifier ce qui est sensé être un sport et a montré son inquiétude quant à l’absence de toute législation pour empêcher de telles manifestations.

Quant aux adultes qui sont à l’origine de ce combat et notamment le directrice du centre communautaire qui se défend en déclarant d’une part que C’était parfaitement légal. C’était juste une démonstration. Ce n’était pas un combat, que des prises. Il n’y avait pas de coups de poing, ni de coups de pied».», d’autre part, elle a argué que les enfants adoraient ça et qu’ils ne courraient aucun danger

Et le père d’un des petits combattants, Nick Hartley., en rajoute une couche dans la bêtise « Ce n’est pas du tout dangereux. Il ne peut pas se blesser. C’est contrôlé», a cru bon de préciser « Il aime le sport, personne ne l’a forcé». Il nous reste plus qu’à croire ce beau monde sur parole. Quant à oser qualifier de sport ce pugilat organisé entre deux enfants par des adultes...

Une association de protection de l'enfance, la NSPCC, a « fortement découragé les parents de laisser leurs enfants participer » à des combats en cage, très populaires au Royaume-Uni. « Il est assez inquiétant de voir que certains mettent aux prises des enfants de huit ans qui sont en pleine évolution sur les plans physique et mental », a-t-elle relevé.

Source AFP, liberation.fr, Ouestfrance.fr nouvelobs.com

Sur le même sujet