Bashung, douze artistes lui rendent hommage dans l'album "Tels"

Le chanteur a disparu le 14 mars 2009. Deux ans après sa mort, un album de reprises rend hommage à une figure emblématique de la scène musicale française.

Alain Bashung, en quittant ce bas monde, a laissé derrière lui une des œuvres les plus magistrales du rock hexagonal. Sa maison de disque Barclay/Universal a regroupé douze groupes et chanteurs pour saluer la mémoire du rocker. Sortie le 26 avril 2011.

Douze chansons, douze artistes :

Le choix des chansons fait la part belle aux années 90, années qui ont fini de donner la notoriété que méritait cet artiste hors du commun. Cependant, au-delà du choix des chansons, c’est le choix des artistes élus et probablement honorés de participer à cet hommage qui laissera sans doute certains sceptiques comme dans tous ces albums hommages.

L’album s’ouvre avec le désormais ex-groupe Noir Désir. Le quatuor bordelais reprend « Aucun express » qui peut être une des plus belles chansons du répertoire d’Alain Bashung. Cette reprise constitue donc sans doute aussi le dernier morceau de Noir Désir qui avait auparavant collaboré avec Alain Bashung sur le non moins bon morceau « Volontaire ».

Ce genre d’album réserve souvent des surprises, bonnes ou mauvaises, c’est selon, cependant, avec Christophe qui reprend « Acaline », l’auditeur est à l’abri d’une possible déception car cette reprise est audible et est juste…magnifique à la hauteur de la reprise « les mots bleus » par Alain Bashung.

Miossec ne devrait probablement pas non plus avoir de difficulté à s’en sortir avec dextérité en chantant, soufflant, susurrant un « Osez Joséphine » serrant les dents pour rendre un dernier hommage à Alain Bashung. Quant au reste, c’est avec impatience et aussi peut être inquiétude que l’on attend de découvrir ce que fera par exemple Benjamin Biolay de sa reprise « Ma petite entreprise » ou encore comment Dionysos s’est attaqué au mystique morceau « 2043 » voire de la curiosité à entendre la voix de Vanessa Paradis entamer l’excellent « Angora ».

Douze petites chansons pour une telle carrière

N’est ce pas trop peu ? En effet au-delà du choix des chansons, choix qui peut sembler parfois quelque peu arbitraire et ou chacun peut regretter de ne pas voir apparaître sur l’album tel ou tel morceau,( par exemple ici « Les grands voyageurs » ou le sublime « la nuit je mens ») il semble que le nombre de titres soit assez faible par rapport à toutes les magnifiques chansons qu’Alain Bashung a laissées au public. Dommage.

A noter que trois des artistes et groupes présents dans cet album, Dionysos, Miossec et Noir Désir, avaient déjà collaboré ensemble sur un album hommage à Léo Ferré appelé « Avec Léo » avec Alain Bashung reprenant « Avec le temps ». Et oui, Monsieur Bashung avec le temps…

Album « Tels » : sortie le 26 avril

01 Aucun express - Noir Désir

02- J'passe pour une caravane - Gaétan Roussel

03- Madame rêve - -M-

04- Ma petite entreprise - Benjamin Biolay

05- Je fume pour oublier que tu bois - Keren Ann

06- Angora - Vanessa Paradis

07- Volutes - Stephan Eicher

08- 2043 – Dionysos

09- Alcaline - Christophe

10- Gaby oh Gaby - BB Brunes

11- Osez Joséphine - Miossec

12- Apiculteur – Raphael

Discographie d’Alain Bashung :

1977: Roman photo

1979: Roulette russe

1981: Pizza

1982: Play blessures

1983:figure imposée

1985: Live tour 1985

1986: Passé le Rio Grande

1989: Novice

1991:Osez Joséphine

1993: Compilation Osez Joséphine (chansons 1979/1993)

1993: Réservé aux indiens

1994: Chatterton

1995: Confessions publiques (live)

1998: Fantaisie militaire

2000: Climax

2002:Cantique des cantiques

2005: Alain Bashung, Climax

2006: La bataille de Calamity James

2008: Bleu pétrole

2009: Dimanches à l'Elysée

Source : Liberation.fr, ramdam.com

Sur le même sujet