Carnage : un huis clos grinçant et jubilatoire

Roman Polanski réussit un joli coup de maître avec cette adaptation. Carnage est une comédie grinçante et carnassière servie par un excellent quatuor.

Quand il s'agit de protéger son chérubin, les parents sont capables d'aller loin, très loin voire de dépasser certaines limites. Et les quatre acteurs les dépassent allègrement dans cette comédie jubilatoire. Un carnage de répliques acides et de mauvaise foi !

Synopsis :

Tiré de la pièce écrite par Yasmina Reza., « Le Dieu du carnage » :dans un jardin public, deux enfants de 11 ans se bagarrent et se blessent. Les parents de la "victime" demandent à s'expliquer avec les parents du "coupable". Rapidement, les échanges cordiaux cèdent le pas à l'affrontement. Où s'arrêtera le carnage ?

Le film :

Exercice difficile que d'adapter une pièce à succès au grand écran. Pourtant, Roman Polanski

et Yasmina Reza y sont parvenus et avec brio. L'affiche du film ,de style pop art, laisse entrevoir à elle seule l'évolution des personnages et de la comédie. Ca démarre dans le feutré, éducation bourgeoise et vernis obligent. Des sourires tendus mais polis, des tentatives de compréhension et d'acceptation le tout malgré soi et en faux semblant, chaque couple bien décidé à plaider la cause de son enfant, jusqu'à ce que tout le vernis, toute la retenue explosent. Et là, c'est du tout bon. Les quatre protagonistes enfermés s'en donnent à cœur joie dans la méchanceté, dans la mauvaise foi, dans l'ironie et le cynisme allant même jusqu'à des actes de violence. Et oui, jusqu'où irait-on pour défendre son « petit ange » même si celui-ci pouvait être le dernier des démons.

Et les bourgeois à la bonne éducation, aux règles sociales bien établies se lâchent, prennent l'appartement pour un ring sur lequel se joue un match de catch à quatre. Quand les bourgeois se comportent comme des gueux ou tout simplement comme des humains qui défendent leur progéniture, ils ne se comportent ni plus ni moins bien qu'une lionne défendant les siens mais avec plus d'humour. Parce que oui, Carnage, qui vraiment porte bien son nom, est avant tout drôle avec des dialogues et répliques fusant de toute part comme nombreux objets dans l'appartement. Les personnalités enfouies pour cause de rang social à tenir, se révèlent au grand jour, chacun et chacune dans la surenchère, dans la méchanceté dans la blessure...Mais que c'est jubilatoire. Polanski s'est semble t-il lui aussi laissé aller, donnant à son œuvre une énergie qu'il n'avait pas donné depuis longtemps,ayant peut être lui même failli subir un carnage médiatico-judiciaire. Ce tournage semble lui avoir servi de défouloir, d'exutoire..

Les quatre comédiens font une performance hors pair, Jodie Foster , et Kate Winslet pour les mamans qui sortent crocs et griffes pour défendre leur descendance, John C. Reilly et Christopher Waltz pour les pères qui au delà de défendre leur famille, doivent aussi afficher leur supposé virilité de mâle dominant, Waltz qui après Inglourious Basterds , retrouve un autre très bon rôle. Mais les quatre comédiens jouent tous à un excellent niveau et servent merveilleusement Carnage qui est certainement la comédie à voir en cette fin d'année, en V.O bien entendu.

  • Film : Carnage
  • Réalisateur : Roman Polanski
  • Acteurs :Kate Winslet ,Jodie Foster , Christoph Waltz , John C. Reilly
  • Scénario : Roman Polanski et Yasmina Reza, d'après la pièce « Le Dieu du carnage » de Yasmina Reza
  • Genre : comédie acide
  • Durée : 79 minutes
  • Sortie dans les salles : 7 décembre 2011
  • Distribution : Wild Bunch
  • Nationalité :Français, espagnol, polonais, allemand

Hollywoo : une comédie potache qui sent le potage

Intouchables : une comédie très touchante !

Sur le même sujet