Devil inside : le diable au corps

Et puis c'est à peu près tout. Hormis voir des femmes se contorsionner parce que possédées, ce petit film n'offre rien d'autre ou si peu
19

A force de tirer sur la corde, elle finit par se casser ou du moins s'effilocher. Et c'est le cas pour Devil inside qui n'apporte rien de nouveau sous le soleil, même pas sous celui de Satan.

Synopsis :

Un soir de 1989, la police reçoit un appel d'une certaine Maria Rossi qui reconnaît avoir sauvagement assassiné trois personnes. Vingt ans plus tard, sa fille, Isabella cherche à comprendre ce qui s'est vraiment passé cette nuit-là. Elle se rend en Italie, à l'hôpital Centrino pour psychopathes où Maria est enfermée, pour savoir si sa mère est déséquilibrée ou possédée par le diable. Pour soigner la démente, Isabella fait appel à deux jeunes exorcistes qui utilisent des méthodes peu orthodoxes, mêlant la science et la religion. Ils devront alors affronter le Mal absolu qui a pris possession de Maria : quatre démons d'une puissance redoutable…

Le film :

Peut-on faire sa publicité sur le fait qu'un film a un tout petit budget, ici 1 million de dollars, et que pour ce million de dollars et bien, le réalisateur s'est bougrement bien débrouillé pour faire un film qui tienne la route ? Apparemment oui si l'on en croit le succès de Devil inside outre- Atlantique.

Rebondissant sur la méthode déjà quelque peu éculée du faux documentaire caméra à l'épaule, le réalisateur William Brent Bell nous entraîne dans les pérégrinations de deux curés jeunes et modernes avides de prouver aux vieux réactionnaires du Vatican que science et religion ne font pas forcément mauvais ménage quand il s'agit de sauver l'âme de possédées par de terrifiants démons.

Sauf que, déjà leur pratique de l'exorcisme fonctionne très mal voire pas du tout et qu'en plus d' échouer à purger les corps et âmes envahis de petits diablotins, ils n'arrivent même pas à s'auto exorciser, l'un d'entre eux ne trouvant comme ultime solution de se tirer une balle pour chasser le démon en lui. Ballot tout de même.

Devil inside a par ailleurs semble t-il fait plus appel à des gymnastes qu'à des actrices car il faut bien reconnaître qu'au niveau contorsionnisme, elles se posent là les diablesses.Certes, on ne peut nier que ce film reprend toutes les astuces du film d'horreur oui mais et malheureusement, sans nouveauté aucune et l'on ressort avec un sacré goût de déjà vu dans la bouche. Quant à la fin, elle laisse le spectateur plus que pantois.

En résumé, Devil inside ne vaut pas plus que son budget et la prochaine fois, il serait préférable que les producteurs ( vous savez ceux de "Paranormal Activity" Etonnant non?) investissent un peu plus ne serait ce que pour écrire un scénario digne d'être appelé ainsi. Non, L'Exorciste de William Friedkin n'a pas encore trouvé son digne héritier.

  • Film « Devil inside »
  • Réalisateur :William Brent Bell
  • Acteurs :Fernanda Andrade, Simon Quarterman, Evan Helmuth...
  • Durée :1h23
  • Genre : Horreur ressassée
  • Sortie en salles : 22 février 2012
  • Distributeur : Paramount Pictures France
  • Interdit en salles au moins de 12 ans

Sur le même sujet