Dopage: le Real Madrid pointe du doigt le FC Barcelone

Par ses révélations, la Cadena Cope, une des grandes radios généralistes espagnoles, met le feu aux poudres entre le Real Madrid et le Barça.

Cette radio a révélé sur son antenne dimanche soir que le Real aurait demandé à la fédération espagnole plus de sévérité dans les contrôles antidopage envers deux clubs, dont le FC Barcelone.

Une guerre des nerfs ?

Le media espagnol se montre très explicite quant aux accusations qu’auraient émises les dirigeants madrilènes envers le club catalan. Ils auraient demandé à la fédération espagnole de se montrer plus tatillonne dans ses contrôles antidopage auprès des joueurs barcelonais, qui seraient pris en charge par des «médecins peu scrupuleux qui travaillent au Barça». Et la radio de rajouter que le Real suspecte les joueurs catalans de prendre des «cocktails» douteux après les entraînements. POur l'instant, les dirigeants merengue n’ont pas confirmé, mais pas infirmé non plus, qu’ils avaient fait cette demande. Outre le FC Barcelone, Valence serait aussi dans le collimateur du club castillan. Quoiqu’il en soit, la hache de guerre est à nouveau déterrée entre les deux clubs les plus prestigieux de l’Espagne et ne semble pas prête d’être enterrée.

Barcelone réplique

Dans un communiqué sur son site , le club catalan a immédiatement réagi et fait part de son indignation par rapport à ces accusations: « Compte tenu des insinuations graves diffusées par la Cadena Cope, le FC Barcelone veut exprimer publiquement son indignation totale à l'égard de ces allusions sans fondement liant le club avec les pratiques de dopage.» Les dirigeants exigent « une rectification immédiate» et annoncent que les services juridiques du club étudient la possibilité d’intenter une action en justice pour défendre l’honneur et la réputation du club, des dirigeants et des joueurs. Et il ne fait pas bon s’attaquer à la machine blaugrana. En effet, le quotidien français Le Monde s’y était essayé en 2008 et en avait été pour ses frais au tribunal, après avoir proféré lui aussi des accusations de dopage envers le club catalan.

Les politiques espagnols défendent un sport propre

C'est un fait, les sportifs espagnols ou évoluant en Espagne sont souvent sous les projecteurs de l’actualité pour des affaires liées au dopage (les affaires Puerto ou Contador en cyclisme, par exemple). Cependant, dans le cas présent, le secrétaire d’État au Sport espagnol, M. Jaime Lissavetzky, a défendu la politique antidopage menée dans son pays et a déclaré que «le football espagnol est propre», en ajoutant: « En Espagne, nous avons pris très au sérieux la lutte contre le dopage dans tous les sports et suivi toutes les règles. Le représentant de la FIFA m’a dit que le sport espagnol était en pôle position.. » Ne nous reste plus qu’à le croire…

C’est donc un nouvel épisode du combat des chefs qui s’est ouvert cette semaine entre les deux plus prestigieux clubs ibériques, et ce un mois à peine avant la finale de la coupe d’Espagne Real Madrid -FC Barcelone.

source: L'equipe.fr, footmercato.net

Sur le même sujet