La dame en noir : Un film à petits frissons

Ce film ne révolutionnera pas le genre mais se laisse voir tranquillement, tranquillité entrecoupée de sursauts.
19

Le réalisateur James Watkins reprend tous les codes du film d'épouvante pour « la dame en noir » sans prendre de risque. Mais, il offre à Daniel Radcliffe l'opportunité de démarrer une nouvelle carrière après Harry Potter . Pour cela, on peut lui tirer un coup de chapeau.

Synopsis :

Arthur Kipps, jeune notaire à Londres, est obligé de se rendre dans le petit village perdu de Crythin Gifford pour régler la succession d’une cliente récemment décédée. Dans l’impressionnant manoir de la défunte, il ne va pas tarder à découvrir d’étranges signes qui semblent renvoyer à de très sombres secrets. Face au passé enfoui des villageois, face à la mystérieuse femme en noir qui hante les lieux et s’approche chaque jour davantage, Arthur va basculer dans le plus épouvantable des cauchemars…

Le film :

Non, il n' y a pas énormément à attendre de ce long-métrage. James Watkins qui pourtant baigne dans l'univers du film à frissons (voir Eden Lake ) n'innove absolument pas dans son dernier opus et on pourrait même dire qu'il s'est montré frileux. Certes, il connaît les ressorts pour faire sursauter le spectateur (le coup de l'oiseau, ça fonctionne toujours) mais tombe constamment dans le réchauffé, le déjà vu voire des poncifs du genre au point que le familier du genre peut anticiper sur la scène voire la séquence à venir.

Passée cette déception, il n'en reste pas moins un film maîtrisé dans sa lumière, dans son atmosphère qui pourrait rappeler quelque peu celle Sleepy Hollow en plus glacée, plus froide et aussi plus inquiétante. Oui, le brouillard réserve toujours des surprises. Ajouté à cela un marais source de tous les malheurs, « la dame en noir » offre tout de même quelques ingrédients à donner de légers frissons.

Quant à Daniel Radcliffe , puisque c'est de lui qu'il s'agit tout autant que du film, s'il ne déçoit pas, il n'accomplit pas non plus des merveilles. A force de vouloir coller à tout prix à l'ambiance froide du film et au malheur dont il est accablé, il en devient mono-expressif et ne se réveille de sa torpeur que sur la toute fin. Mais, sans doute, a t-il suivi les consignes du réalisateur... A ses côtés, Ciarán Hinds tient avec justesse son rôle.

Les amateurs du genre ne bouderont pas leur plaisir à aller voir « la dame en noir » et à découvrir un Daniel Radcliffe devenu adulte et tentant d'assumer un après Harry Potter, ce qui est loin d'être évident. Ce film, bien que très classique dans son genre, ne le desservira pas, pas plus que le rôle d'Arthur Kipps qui est sans risque...

  • Film : La dame en noir » (adaptation du roman « The Woman In Black » de Susan Hill )
  • La dame en Noir Bande Annonce
  • Réalisateur :James Watkins
  • Acteurs :Daniel Radcliffe, Ciarán Hinds, Janet McTeer
  • Genre : Film d'horreur faisant légèrement frissonner
  • Durée :1H35 mn
  • Sortie en salles :14 mars 2012
  • Société de distribution : Metropolitan FilmExport
  • Nationalité :Britannique, canadien, suédois
  • Interdit au moins de 12 ans

Sur le même sujet