La marche des cochons: la France vers une guerre identitaire ?

Les actions se multiplient contre les musulmans confirmant une radicalisation des esprits contre cette communauté. Jusqu'à un point de non retour?
15

Le groupe « Les jeunes identitaires » prévoit une marche le 14 mai dans les rues de Lyon contre la nourriture halal pour lutter contre ce qu’ils considèrent être le symbole de l’islamisation de la France. Le 23 avril, une tête de cochon a été déposée devant la mosquée de Reims en construction. La France est-elle de nouveau confrontée à ses vieux démons ?

La nourriture halal : symbole de l’incompréhension culturelle

Voulant rééditer le coup de mai 2010 quand il avait envahi un Quick servant de la nourriture Halal , le groupe « Les jeunes identitaires » de Lyon (appelé aussi Reybene qui veut dire « émeute » en patois régional) veut organiser une marche dans les rues de Lyon. Une manifestation appelée « La marche des cochons » et qui a pour but, selon ses organisateurs, de dénoncer l’islamisation de la société française. L'un d'entre eux, Damien Rieu, justifie sur le site d'extrême droite, Riposte Laïque, l'organisation de cette marche: « Qui peut accepter de manger un poulet égorgé au nom d’Allah? Qui cautionne une souffrance animale inutile? Quel consommateur accepte de payer une taxe islamique dans son filet de dinde? Quel parent responsable ne s’indignerait pas d’une cantine scolaire ou le porc est interdit? »

Ainsi, la nourriture halal est érigée en symbole d’une supposée islamisation de notre pays, nourriture halal qui serait imposée à l’insu de toutes et tous dans n’importe quel restaurant, cantine, self… comme l'affirme toujours Damien Rieu: « Les gens ignorent qu’ils mangent tous halal. Comme pour beaucoup de questions aujourd’hui, par exemple les prières de rues, il suffit de les informer pour les faire réagir. »

Nourriture halal, prières dans les rues paralysant le pays, construction de mosquée seraient donc un danger pour la culture dite française. D’où un certain non sens dans les revendications anti-musulmanes, si des mosquées sont construites, c’est bien pour que les musulmans aient des lieux de culte et n’aient plus à prier dans les rues.

Le cochon, nouveau symbole de la France ?

Le cochon serait-il en passe de remplacer le bon vieux coq gaulois ? Pour les nationalistes français qui ont choisi le cochon pour d’évidentes raisons vis-à-vis des musulmans, il semblerait que oui et qu’en plus, ils trouvent cela très drôle. Ainsi, le 14 mai, ils organisent une marche des cochons pour "la fin du halal et le retour du porc dans les cantines scolaires", la ville de Lyon y proposant un menu sans viande. Ce qui n’a rien à voir avec un menu sans cochon, l’un n’empêchant pas l’autre. Libé Lyon rapporte que cette proposition est issue d'"une démarche novatrice et consensuelle de la Ville avec toutes les confessions, associations et les syndicats".

Il est étonnant de constater que le candidat que Marine Le Pen a renvoyé du Front vienne aussi de cette région. Lyon et le Rhône Alpes semblent abriter un foyer d’extrême droite virulent. En face d’eux, des élus, écologistes notamment, essayent de faire interdire cette manifestation auprès du préfet, interdiction que Damien Rieu ne semble pas craindre étant persuadé que ses revendications embrassent un large consensus :"Elles font l’unanimité à gauche, à droite, en haut et en bas. D’ailleurs nous avons déjà reçu des mails de soutien de la part d’élus et de responsables locaux de gauche comme de droite. C’est du bon sens." Tant qu’il en est persuadé.

Ainsi, les manifestations contre la communauté musulmane se multiplient ces derniers temps, manifestations attisées par une crise économique qui n’en finit pas, par un contexte international instable et des conflits dans le monde arabe qui font craindre à certains le déferlement de millions de musulmans en Europe. Ces craintes sont entretenues par certains politiques comme la présidente du Front national ( Lepoint.fr) . A cette heure, 730 personnes sur la page Facebook ont confirmé leur présence à la « marche des cochons », 730 sur 65 millions, ce qui pourrait laisser espérer que ces idées identitaires, racistes et du rejet de l’autre, ont encore beaucoup de chemin à faire pour conquérir les têtes. Cependant, les sondages, eux, ont tendance à vouloir prouver le contraire et le risque de voir se creuser le fossé entre les différentes communautés ne cesse, semble t-il, de s'accroître. Jusqu'à un point de non retour? Cependant, à la date du 4 mai, la marche du cochon a été interdite par le préfet du Rhône qui ne peut tolérer une manifestation qui stigmatise une population mais aussi par peur des désordres possible car en face, une contre manifestation est prévue par le collectif de vigilance contre l'extrême droite

Sur le même sujet