Le chat potté  : aventures, amour et humour

Ingrédients désormais classiques des productions Dreamworks,le chat potté ne déroge pas à cette triptyque. Pour le plaisir des grands et surtout des petits
18

Héros de « second plan » de la saga Shrek, le chat a à son tour le droit à son heure de gloire dans les studios Dreamworks sur fond de western animé.

Synopsis :

C’était bien avant que notre mythique Chat Potté ne croise la route de Shrek… Le légendaire félin, et non moins redoutable amant, s’était alors embarqué dans un périple riche en rebondissements, avec la ravissante et rusée Kitty Pattes de Velours et Humpty Alexandre Dumpty, véritable "cerveau" de l’opération. Leur objectif : s’emparer de la fameuse Oie aux Œufs d’Or pour sauver la ville où le Chat Potté a grandi. Voici l’histoire véridique du Chat, du Mythe, de la Légende et… des Bottes !

Le film :

Adaptation très libre de Jack et le haricot magique , le chat potté n'a donc que très peu à voir avec le Le Chat Botté de Charles Perrault du moins dans l'histoire car Botté et Potté sont proches au niveau des personnalités, l'un et l'autre utilisant ruse voire tricherie pour arriver à leurs fins. Cependant, Potté est un hors la loi brave et au grand cœur, qui veut aussi faire le bien et la justice autour de lui. Mais, séducteur avant tout, « chasanova », utilise tous ses atouts pour tenter de séduire Kitty pattes de velours. Ainsi, tous les traits scénaristiques sont présents pour créer un film d'aventures : bandit au grand cœur, méchants, femme/chatte à conquérir, ami traître,( l'oeuf humpty dumpty !) mais pardonné, commandant du village qui n' a de cesse de vouloir arrêter le chat.... Une aventure sous fond de paysage qu'on imagine mexicain, une aventure western donc.

Et c'est dans ce dernier aspect que réside tout le charme de ce dessin animé. Paysages, saloons, taverne, accents, faciès crapuleux des humains, musique et ambiance rappellent les grandes heures du western spaghetti. D'ailleurs, les producteurs et réalisateur ne se cachent pas de s'en être largement inspirés...avec Réussite. Ajouté à cela quelques allusions à quelques films « La première règle du club est de ne pas parler du club » déjà entendu dans un certain Fight Club ,une oie qui pourrait évoquer un godzilla s'attaquant à New York ou enfin le pont s'écroulant entraînant l'oie dans sa chute comme l'a été le balrog dans Le Seigneur des anneaux ...Mais ceci est sans doute pour les plus grands d'entre nous.

Parce que pour les plus jeunes, il reste l'humour. En effet si effectivement tous les éléments du western et film d'aventure sont présents, il manque toutefois un peu d'humour pour séduire définitivement les plus grands qui se contenteront de sourire devant quelques scènes cocasses là où les plus jeunes pourront peut être rire.

Cependant, le Chat potté reste un film d'animation de bonne facture, sans grande originalité certes mais bien réalisé avec une 3D utilisée à bon escient et qui sans aucun doute plaira aux enfants sans qu'il n'ennuie les parents qui peuvent amener leurs chérubins voir ce spin off en toute sécurité.

  • Le Chat potté (titre original: puss of boots)

Les lyonnais : Marchal change de camp mais garde la même recette

Intouchables : une comédie très touchante !

Drive : Un thriller choc subtilement à contre courant

Time out : un thriller parabolique

Sur le même sujet