Le Pacte : Une conspiration qui tombe à plat

On pouvait s'en douter vu les choix hasardeux de Nicolas Cage en matière de tournage et c'est confirmé, le Pacte est un mauvais film.

Le Pacte est de ces films qui laissent une marque indélébile dans la catégorie film archi loupé. Et on en arrive presque à avoir pitié pour Nicolas Cage qui décidément les accumule...les nanars.

Synopsis

Il y a des pactes qu’on ne peut renier. Après que sa femme se soit fait violemment agresser, Will Gerard est contacté par une mystérieuse organisation. Face à une police inefficace et incompétente, un groupe de citoyens s’est réuni pour faire respecter la justice. Ils proposent à Will de venger sa femme en éliminant le coupable en échange d’un petit service qu’il devra leur rendre plus tard.

Lorsqu’il comprend que pour effacer sa dette il devra lui aussi tuer un homme, il va réaliser qu’il est pris au piège et que les membres de cette organisation sont implantés à tous les niveaux de la société.

Le film

Roger Donaldson n'est pas un novice en matière de cinéma et il connaît quelques recettes pour réussir un film digne d'être appelé ainsi. Mais avec « Le Pacte », il s'est loupé malgré un sujet qui l'obsède quelque peu, les sociétés secrètes et leurs intrigues. A force de vouloir donner du rythme à son film avec moult scènes caméra à l'épaule, de rythme, son long métrage n'en a pas ou peu et tombe dans une extrême platitude, malgré la chasse à l'homme, courses poursuites et autres... Puis de retournements au delà du prévisible jusqu'aux retournements qui font du film un objet à la limite du compréhensible au point de se demander si Donalson s'y retrouve lui- même . Bref, tout tombe à plat, de même que la pseudo-conspiration de la société secrète.

Le Pacte est un film qui ressemblerait presque à une corvée pour son réalisateur qui a du s'endormir pendant le tournage et laisser la caméra tourner toute seule d'où des plans rapides donnant une piètre illusion de rythme. Endormi ou plus vraiment concerné par un fiasco annoncé, Donaldson a sans doute du laisser aussi ses comédiens se débrouiller seuls et il n'y arrivent tellement pas à se dépatouiller de ce mauvais scénario que ça en rajoute encore au pathétique de l'ensemble.

Nicolas Cage , héros de cette histoire, essaye de la sauver en faisant, et une fois de plus, des tonnes et des tonnes qu'il en devient vraiment mauvais, et ce n'est pas d'aujourd'hui. Il est de plus en plus rare que le neveu de tonton Francis Ford Coppola gratifie le spectateur d'un vrai jeu d'acteur ( Sailor et Lula , Leaving Las Vegas , voire A tombeau ouvert et plus près de nous Lord of War .). Quant à Guy Pearce , il semble avoir réalisé au cours du tournage qu'il s'était trompé de plateau et dès lors faire tout faire pour devenir transparent, c'est presque réussi.

Le Pacte est donc un mauvais film qu'il est inutile de voir, un film où le droit à l'auto-justice sans sommation, sans procès, sans droit au doute, prime sur ce qui fait normalement un monde civilisé... La justice.

  • Film « Le pacte» (titre original « Seeking Justice »)
  • Réalisateur : Roger Donaldson
  • Acteurs : Nicolas Cage, January Jone, Guy Pearce, Jennifer Carpenter, Harold Perrineau
  • Durée : 1H45 (une éternité!)
  • Genre : Thriller vraiment loupé
  • Sortie en salles : 04 janvier 2012
  • Nationalité : Américaine
  • Distributeur : SND

Sur le même sujet