Le rhinocéros : un animal plus que menacé d'extinction

En 2010, ils n'étaient plus que 25000 dans le monde et vu la fréquence des massacres, le rhinocéros risque de disparaître définitivement et à court terme.
117

Le 25 octobre 2011, le Fonds mondial pour la nature (WWF) annonçait la disparition définitive du rhinocéros de java au Vietnam après l'assassinat du dernier spécimen par des braconniers et toujours pour les mêmes sordides raisons. Si rien n'est fait, toutes les autres espèces finiront elles aussi par disparaître.

Des massacres organisés :

Au même titre que le requin en voie de disparition notamment pour satisfaire les papilles de certaines populations, le rhinocéros est lui aussi menacé. Le premier l'est pour ses ailerons, le second pour sa corne à laquelle nombre de gens, surtout sur le continent asiatique, lui prête de fausses vertus . Ainsi la corne est utilisée par exemple pour la fabrication de faux traitements contre le cancer, de remèdes contre la gueule de bois et de porte-bonheur en Chine et au Vietnam. Ainsi, ce ne sont pas moins de 440 rhinocéros qui ont été massacrés en 2011 et cela juste en Afrique du sud alors qu'ils n'y aurait eu que 13 d'entre eux à avoir eu la corne découpée il y a encore cinq ans. Une incroyable et triste augmentation due à une très forte croissance de la demande.

Des statistiques, des disparitions, une impuissance :

Pire, au mois de janvier de cette année, un rhinocéros a été tué chaque jour que ce mois a compté et ce seulement en Afrique du sud. Or, Le continent africain à lui seul possède pas moins de 70% de la population totale de ce curieux et fantastique animal. Les autres 30% se répartissent entre l'Asie et l'Australie.

Les autorités sud africaines tentent de vouloir prendre le problème à bras le corps en interdisant purement et simplement la chasse au rhinocéros sur leur territoire, mais les tueries semblent se perpétuer et le gouvernement sud africain se donne les moyens des les arrêter. Le Cameroun a reconnu il y a peu connaître une recrudescence des massacres de ces animaux et malgré l'envoi de gardiens armés, les moyens paraissent dérisoires face à la détermination des braconniers. Détermination redoublée quand on sait qu'une corne peut être vendue jusqu'à 70 000 dollars...

Par ailleurs, autre triste constat, début 2011, il était annoncé que les rhinocéros noirs avaient disparu en Afrique de l’ouest, information rapportée par la L'union internationale pour la conservation de la Nature ( UICN ) ainsi que par la BBC .

Ainsi, cette litanie de constat, de statistiques froides n'empêchent pas les massacres de rhinocéros de se perpétuer. Et si la communauté internationale ainsi que les gouvernements ne réagissent pas vite, le rhinocéros risque de connaître le pire des destins, sa totale disparition de la surface du globe.

Sur le même sujet