Le slip anti rayon X est arrivé !

L'Anglais Steve Bradshaw a mis au point un sous vêtement pour protéger les parties intimes des rayons X !
15

Ce citoyen britannique de 54 ans a conçu ce slip « révolutionnaire » suite à un avion qu’il aurait manqué après avoir refusé de se soumettre à un contrôle au scanner.

Le slip de la fortune ?

Peut être que par cette idée Steve Bradshaw,aura effectivement la chance de rencontrer Dame Fortune.

Voici quelques mois, Steve n’a pu prendre son avion alors que les employés de l’aéroport voulaient le faire passer au rayon X, passage que cet Anglais a refusé ne voulant pas exposer ses parties intimes et se sentant agressé dans son intimité. A la suite de cette mésaventure, il a donc imaginé ce sous-vêtement protecteur de toute éventuelle agression.

Il décrit et présente sa création en ces termes : "Les machines fonctionnent à différentes longueurs d'onde et le pantalon contient des fibres qui réagissent au rayonnement des différentes ondes. Les petits trous laissés dans le tissu permettent aux écrans de contrôle de repérer des objets métalliques tels qu'un pistolet. » Cependant, ces petits trous ne doivent inquiéter personne car ces sous vêtements sont recouverts d'une matière spéciale, mélange de métal et de verre, qui permet ainsi de cacher les parties intimes mais qui ne pourraient cacher les objets en métal que ce soit un couteau, une arme à feu, ou des explosifs. Et il ne s’agit pas uniquement de sous vêtements masculins car Steve Bradshaw a aussi pensé à ces dames. ainsi par cette nouvelle gamme de sous vêtement, aura t-il l'espoir de faire fortune? Cependant, la partie ne semble pas gagnée d'avance.

Des sous vêtements homologables ?

Effectivement, la question peut être posée car il y a quelques temps, un autre britannique s’était targué lui aussi d’avoir inventé ce même type de sous vêtement protecteur mais il n’a semble t-il jamais reçu le droit de les commercialiser. Et ce problème risque aussi de se poser pour Steve Bradshaw. En effet, une porte parole du Ministère des Transports britannique a déclaré "Les images produites par le scanner ne révèlent aucun signes distinctifs. Il est dès lors impossible d'identifier une personne mais uniquement détecter la dissimulation d'objets dangereux". L’inventeur risque donc fort d’avoir moult obstacles à franchir pour voir son invention validée par les autorités.

L'autre problème qui pourrait se poser à Steve Bradshaw est de voir ses sous vêtements être vite dépassés par la rapide évolution des scanners de contrôle dans les aéroports. En effet, selon le professeur Nick Browning, spécialiste en scanner à l’université de Manchester, "les constructeurs de scanner évoluent vers une technologie qui masque les parties du corps", et de rajouter "ce qui rendrait l'utilisation de sous-vêtements anti-rayons X caduque."

En espérant pour Steve Bradshaw que ces scanners nouvelle génération n’arrivent pas trop tôt et qu’il ait le privilège de pouvoir cacher ses parties intimes en portant ses sous vêtements lors d’un contrôle au rayon X.


Sur le même sujet