Légende Coreff : Le sacre mondial pour une bière bretonne

La brasserie bretonne les Deux Rivières est à l'honneur grâce à la sortie d'un livre intitulé « Légende Coreff ».

Le jury du concours « Gourmands world Cookbook award 2010 » réuni ce week-end dans la capitale française, a sacré l’ouvrage Légende Coreff , aux éditions Coop Breizh , ceci dans la catégorie « livre sur la bière ». Cette consécration constitue sans nul doute un prix de référence en matière d’ouvrages culinaires.

Des candidats imprévus et surpris

« C’est une véritable surprise car il ne s’agissait pas d’un acte volontaire au départ. Nous ne nous étions pas porté candidats. Le livre a simplement été repéré en librairie ». C’est ainsi que s’est exprimé avec ravissement Eric Legret, photographe et auteur du livre avec Nolwenn le Diuzet qui a rédigé les textes de l’ouvrage. En finale, ils devaient encore affronter trois autres candidats et pas des moindres car, s’il y avait un Italien et un Canadien, il y avait aussi un Belge or, la réputation des Belges en matière de bière n’est plus à faire. Malgré cette concurrence, le livre « Légende Coreff » l’a emporté.

Petit historique de la Coreff

Le livre sorti en juin 2010, et préfacé par le chanteur celtique, Gilles Servat, rend donc hommage à une bière née sur les terres bretonnes en 1985. Tout d’abord localisée à Morlaix, la brasserie des Deux Rivières s’est implantée à Carhaix en plein cœur de la Bretagne. Et si cette brasserie est devenue remarquable, elle le doit surtout pour avoir été la pionnière dans le renouveau et l’essor des brasseries artisanales sur tout le territoire breton. En effet, le vingtième siècle avait vu toutes le productions locales de bière disparaître au profit des bières produites par des brasseries d’envergure mondiale avant que la région voit de nouveau peu à peu réapparaitre sur tout son territoire des productions de bières locales.

La Coreff, qui fait aujourd’hui partie du patrimoine breton, doit aussi sa réputation à sa bière « bio », naturelle issue de la fermentation de l’orge qui va être infusée dans de l’eau chaude pour obtenir un jus sucré ensuite aromatisé avec du houblon. Le tout va être fermentée par de la levure pour obtenir de l’alcool et du gaz carbonique. Enfin, cet amalgame doit être laissé au repos pour affiner le breuvage avant de le conditionner en bouteille ou en fût. La brasserie Coreff produit de la bière blonde, de la stout, de l’ambrée, de la bière rousse et de la bio.

Petit tour d’horizon des autres brasseries bretonnes

La brasserie des Deux rivières n’est donc plus la seule sur le marché breton. Il en existe aujourd’hui beaucoup réparties sur toute la région :

  • Morbihan : Brasserie Celtik, brasserie Lancelot, brasserie La Morgat, brasserie du Loch et brasserie Morbraz
  • Ille et Vilaine : Brasserie Bressan, brasserie Brocéliande, brasserie Kalon et brasserie Sainte Colombe
  • Côtes d’Armor : Brasserie des Diaouligs, brasserie les Fous, brasserie de Launay, brasserie des Remparts, brasserie Touken, brasserie du Trégor et brasserie Warenghem
  • Finistère : Brasserie des Abers, brasserie An Alarch, brasserie de Bretagne, brasserie des Deux Rivières, brasserie kerav’ Ale, brasserie du Pouldreuzic ; brasserie Tonnerre de Brest, la Taverne Saint Martin (Brest), brasserie coopérative Tri martolod et brasserie Les radicaux libres.

L’abus d’alcool étant dangereux pour la santé, toutes ces bières sont bien sûr à consommer avec modération

Légende Coreff

Parution : juin 2010

144 pages

édité chez : COOP BREIZH .

http://www.coreff.com

Sur le même sujet