Les Nude blacks : ou quand le rugby se met à poil

Dunedin, nouvelle Zélande, là où tout est né, enfin du moins, cette nouvelle pratique du rugby, le rugby tout nu
17

Ils sont Néo-Zélandais jouent donc au rugby, font le haka, comme leurs collègues des all blacks   mais eux, le font dans le plus simple appareil c’est à dire tout nu. Ce sont les «Nude Blacks».

Une nouvelle tradition :

Cette nouvelle façon de jouer ce sport de contact a démarré en 2002 comme le raconte Ralph Davies, le fondateur des Nude Blacks :

« Cela a commencé en 2002 au milieu des dunes, sur la plage. On se les gelait. C’était pour s’amuser dans le cadre d’un festival de routards. Ici, les étudiants ont l’habitude de courir tout nus dans les rues en hiver. On a décidé d’aller plus loin, de jouer au rugby et c’est devenu de plus en plus populaire chaque année »,

Ainsi, à Dunedin , les Nude Blacks sortent du vestiaire seulement vêtus d’un bonnet et d’une écharpe noires, sans oublier d’avoir inscrit tout de même le nom de leurs sponsors l’un au-dessus des fesses l’autre sur le cœur. Et oui, même nu, le sport a besoin de sponsor…mais en tous les cas pas pour payer les tenues.

Et c’est devant des centaines de spectateurs hommes et femmes de tous âges que les nude blacks ont disputé samedi leur deuxième match de leur saison. Cette équipe composée d'étudiants et encadrée par un capitaine de 44 ans a rencontré une équipe…de filles, mais elles habillées. Leur premier match de la campagne 2011, ils l’avaient disputé au mois de juillet face à une équipe de supporters Fidjiens qui eux s’étaient vêtus quand même d'un pagne.

Un match truqué ?

C’est effectivement les soupçons qui pèsent sur ce match car les Nude Blacks ont été « laminés » par une équipe de filles en l’occurrence six barcelonaises aidées de deux hommes portant des fausses couettes et un cache sexe.

Les «Spanish Conquistadores» ont dans un premier temps affronté le haka des Nude Blacks sans s'en émouvoir pas du tout impressionnées par la virilité affichée des nude blacks avant qu'à leur tour elles se mettent à exécuter leur propre danse.

Et de ce match joué à VII, elles en sont sorties vainqueur 25-20 et ont surtout gagné les faveurs du public quand elles se sont mises à plaquer les nude et les percuter à tour de bras. Mais, et c’est là que les soupçons pèsent lorsqu’à chaque essai marqué, elles, qui ont entamé le match en short et maillot, se sont mises en devoir d’enlever un vêtement jusqu'à finir en culotte et soutien-gorge pour certaines. Et d’aucun de penser que ce sont les nude blacks eux même qui auraient suggéré cette nouvelle règle pour voir ce match finir en strip rugby. Soupçon confirmé par un des nude, «Bien sûr», a reconnu Brad Henderson, étudiant de 23 ans.

Des hommes nus dès l’entame du match face à des filles qui se déshabillent au fur et à mesure de la rencontre. Serait cela le bonheur de pratiquer un sport?

Source: Ouestfrance.fr, 20minutes.fr, lemonde.fr, le parisien.fr

Sur le même sujet