« Les Pirates! Bons à rien, mauvais en tout » mais drôle partout!

Quand le silicone est utilisé à bon escient, cela donne un dessin animé avec des pirates, le tout étant stupéfiant et hilarant !

S'il est un film à voir ce week-end et/ou après, c'est bien « Les pirates ! Bons à rien, mauvais en tout ». Une totale réussite des studios Aardman animations , une de plus !

Synopsis :

Malgré son enthousiasme, le Capitaine Pirate a beaucoup de mal à se faire passer pour une terreur des mers. Secondé par un équipage aussi peu doué que lui, le Capitaine rêve pourtant de battre ses rivaux, Black Bellamy et Liz Lafaucheuse, en remportant le prestigieux Prix du Pirate de l'Année.

Pour le Capitaine et son drôle d'équipage, c'est le début d'une incroyable odyssée qui, des rivages de Blood Island jusqu'aux rues embrumées de Londres, va les conduire d'épreuves en rencontres. S'ils vont faire équipe avec un jeune scientifique du nom de Charles Darwin, ils vont aussi devoir affronter mille dangers et tenter de survivre à la reine Victoria, qui voue une haine absolue aux pirates... En avant pour l'aventure !

Le film :

Jack Sparrow n'a qu'à bien se tenir car avec le Capitaine Pirate, plus drôle que dangereux, il a trouvé en face de lui une sacré concurrence. Après Wallace & Gromit , après Chicken Run , voici venu le temps des pirates. Et avec la même maestria. Si le silicone a remplacé la fameuse pâte à modeler, le résultat est le même, une réalisation quasi parfaite. Elaboré en Stop-motion , c'est à dire image par image, cette façon de procéder au goût artisanal et quelque peu suranné, dépasse toutes les espérances. L'animation est réalisée ici par des virtuoses notamment avec Peter Lord aux commandes qui retrouve ses fondamentaux, pour le plus grand bonheur de tous et toutes.

Le résultat est tout simplement merveilleux. Si dessin animé/animation évoque un univers pour les plus jeunes d'entre nous, ici, et comme il est désormais souvent de coutume, par un habile scénario, par des dialogues subtils, drôles, incluant quelques références, « les pirates, bons en rien et mauvais en tout » ne peuvent que séduire aussi les plus grands. Ainsi, durant son « épopée » le héros mais néanmoins magnifique loser rondouillard Capitaine Pirate va croiser des monstres marins tout autant qu' un bateau de pestiférés ou équipage on ne peu plus singulier à savoir des naturistes de naturistes, sans oublier un certain Charles Darwin .

Nul n'est besoin d'écrire des pages entières pour vous convaincre d'aller voir ce film d'animation. « Les pirates! Bons à rien, mauvais en tout » est un petit bijou qui ne peut séduire petits et grands.

Sur le même sujet