Lola : une œuvre majeure au charme désuet

e premier long-métrage de Jacques Demy, « Lola », fait partie de ces films qui honorent le patrimoine cinématographique français.

Marqué dans son temps, « Lola » n'en reste pas moins un film qui traverse les années et fut sauvé de l'oubli par un énorme travail de restauration.

Synopsis :

Lola, danseuse de cabaret, élève un garçon dont le père, Michel, est parti depuis sept ans. Elle l’attend, elle chante, danse, et aime éventuellement les marins qui passent. Roland Cassard, un ami d’enfance retrouvé par hasard, devient très amoureux d’elle. Mais elle attend Michel…

Le film :

« Lola » est de ces films qui par son thème, ses thèmes peut s'ancrer dans toute période. Roland Cassard interprété par Marc Michel ne sait quoi faire de sa vie, un romantique désabusé qui rêve d'une destinée. Lola alias Anouk Aimée elle est mère célibataire, danseuse de cabaret pour nourrir son enfant alors dit illégitime car le père a fui, père qu'elle attend car il est l'amour de sa vie, une femme prise entre légèreté et gravité, des amours contrariés, de la jalousie, Lola a contribué à poser les bases de nombreux sujets encore traités aujourd'hui. Lola est donc un long métrage qui vint enrichir ce qu'il est convenu d'appeler La Nouvelle Vague du cinéma français se permettant par ailleurs de faire un clin d'oeil au cinéma américain lorsque Roland va voir Retour au paradis qui traite peu ou prou de thèmes approchants. Mais jacques Demy a sans doute appelé son héroïne Lola en hommage à Max Ophüls à qui il dédie son film et réalisateur d'un film maudit pour Ophüls, Lola Montes .

Lola est aussi le premier film de Jacques Demy , sa première œuvre mais aussi celle qui pose les bases de son œuvre, qui pose les thèmes de tous ses autres films. A l'origine, ce devait être une comédie musicale qui plus est tournée en couleur mais faute de budget, Lola sera au bout du compte un long métrage en noir et blanc, un drame léger et grave à la fois. Et Lola permet de flâner dans la belle Ville de Nantes des années 60.

Certes, le jeu des acteurs peut laisser aujourd'hui perplexe, peut paraître surfait, surjoué, un jeu qui oublie souvent la ponctuation. Certes, le jeu notamment celui d'Anouk Aimée peut agacer par des multiples mimiques le tout accompagné d'une gestuelle exagérée mais c'est un premier film tourné en 1961 et la direction d'acteur est toujours délicate dans une première oeuvre même si par exemple, Régis Roinsard s'en sort à merveille dans Populaire , film d'aujourd'hui mais qui se déroule à cette même époque.

Enfin, Lola mérite vraiment d'être vu rien que pour cette alternance entre légèreté et gravité, ses dialogues parfois naïfs mais aussi graves, emprunt de vérité et sincérité. Lola, un film tout à la fois naïf, frais et au charme désuet, qui fait partie du patrimoine français, un film qui aurait pu disparaître.

Un travail de restauration :

Lola a été restauré en 2012 à partie d'un internégatif, le négatif ayant été détruit dans un incendie. La constitution d'un internégatif a été possible grâce aux Archives Françaises du Film et par une copie du film retrouvée au British Film Institute , le tout supervisé par Agnes Varda. avant de bénéficier d'une restauration numérique en 2012. Et dire que certains doutent encore de l'utilité de conserver les archives ...

  • Film : «Lola
  • Bande-annonce Lola
  • Réalisateur :Jacques Demy
  • Acteurs : Anouk Aimée, Marc Michel, Jacques Harden
  • Genre : Drame romantique
  • Durée :1H 30 min
  • Sortie en salles : 1962
  • Société de distribution : Sophie Dulac Distribution
  • Date de sortie DVD: mercredi 22 septembre 2010
  • Date de sortie DVD Blue Ray: mercredi 21 novembre 2012
  • Nationalité: Franco-italienne
  • Tout public

Sur le même sujet