Margin call : violence et cynisme de la finance

Margin call est un huis clos tendu narrant les prémices de la crise des subprimes de 2008. Dérangeant et immoral
19

Les requins de la finance passé au scalpel par J.C. Chandor qui pour son premier film montre un savoir-faire et s'offre un casting hors-pair.

Synopsis :

Pour survivre à Wall Street, sois le premier, le meilleur ou triche. La dernière nuit d’une équipe de traders, avant le crash. Pour sauver leur peau, un seul moyen : ruiner les autres…

Le film :

Ecraser ou être écrasé, être éjecté comme un malpropre d'un système qu'on a cautionné jusqu'au bout peut paraître immoral mais à quelque chose de jouissif dans ce monde de requins où l'homme est un prédateur pour l'homme. Difficile d'avoir pitié de ces homme et femmes qui ne pensent qu'à une chose, se faire de l'argent même si pour cela il faut mettre des milliers de gens à la rue.

Et quand un responsable pleure la prochaine mort de sa chienne alors que dans le même temps 80% des personnes sont licenciées dans sa firme, c'est poussé le cynisme jusqu'au bout. C'est froid, c'est déshumanisé, blasé même à 28 ans comme les jeunes loups/traders incarnés par Zachary Quinto et Penn Badgley .C'est le monde de la finance où le seul plaisir est de gagner encore plus d'argent. Et quand il s'agit de trouver les responsables de la crise à venir, la chasse est ouverte... Et tout le monde se défausse.

La réalisation est à bon escient froide, glacée, sous fond bleu, couleur codée pour ce genre d'ambiance. Paradoxalement,la réalisation lente donne au film toute sa tension. Parfois, le discours est abscons pour qui n'est pas initié à la finance. Les non dits, les constats et éventualités dits à demi-mots par peur d'une réalité sont eux éloquents. Cependant, le film peut paraître avoir un défaut, l'empathie du réalisateur pour ses personnages en montrant le scrupule de certains à agir alors que ce monde est probablement dénué de sentiment

Margin call est donc un thriller tendu, froid d'une, et malheureusement, grande justesse, un thriller cynique à la distribution brillante, de Kevin Spacey à Jeremy Irons , en passant par Paul Bettany ou Simon Baker , tous les comédiens tirent leur épingle du jeu.

Margin call de J. C. Chandor est donc vraiment un thriller à voir car il décrit un monde qui fait peur, un monde peuplé de gens désespérément inhumains.

  • Film : «:margin call
  • Margin call: Bande annonce
  • Réalisateur :J. C. Chandor
  • Acteurs Kevin Spacey, Paul Bettany, Jeremy Irons
  • Genre : thriller cynique et déshumanisé
  • Durée : 1h47mn
  • Sortie en salles :02 mai 2012
  • Société de distribution ARP Sélection
  • Nationalité :Américaine
  • Tout public

Sur le même sujet