Mystic River : le film le plus brillant de Clint Eastwood?

Quand un quartier de Boston est secoué suite à un sordide fait divers, c'est tout un passé et des non-dits qui ressurgissent.

Mystic River est la première adaptation d’un roman de Denis Lehane, et jusqu’à ce jour la plus réussie. Film noir, dur et cruel à la fois, Mystic River est, sinon la plus belle, une des plus belles réalisations de Clint Eastwood.

Synopsis :

Jimmy Markum, Dave Boyle et Sean Devine ont grandi ensemble dans les rues de Boston. Rien ne semblait devoir altérer le cours de leur amitié jusqu'au jour où Dave se fit enlever par un inconnu sous les yeux de ses amis. Leur complicité juvénile ne résista pas à un tel événement et leurs chemins se séparèrent inéluctablement. Jimmy sombra pendant quelque temps dans la délinquance, Sean s'engagea dans la police, Dave se replia sur lui-même, se contenta de petits boulots et vécut durant plusieurs années avec sa mère avant d'épouser Celeste. Une nouvelle tragédie rapproche soudain les trois hommes : Katie, la fille de Jimmy, est retrouvée morte au fond d'un fossé. Le père endeuillé ne rêve plus que d'une chose : se venger. Et Sean, affecté à l'enquête, croit connaître le coupable : Dave Boyle...

Le film :

Tourné sur les rives mêmes de la Mystic River dans la ville de Boston, ce policier de Clint Eastwood est un polar fait de rage, de douleur et de désespoir. Mystic river nous plonge dans les profondeurs et la noirceur de l’âme humaine où le mal est omniprésent. Film noir, genre dans lequel l’acteur/réalisateur excelle, (voir Impitoyable ), ce long métrage nous entraîne dans une histoire sombre où les non-dits refont surface, où les blessures qui devaient être cicatrisées, ne l’ont jamais vraiment été. Et où enfin Clint Eastwood après avoir longtemps prôné le droit à la vengeance, fait une sorte de mea culpa.

Adapté du roman éponyme de Dennis Lehane , cette réalisation, la première d’un roman de l’écrivain, reste jusqu’à aujourd’hui la plus aboutie des adaptations des romans du prolifique auteur. ( s’ensuivront Gone Baby Gone de Ben Affleck et Shutter Island de Martin Scorsese ) Le scénariste Brian Helgeland (réalisateur notamment de Payback, Chevalier) est resté très fidèle à l’univers noir, glauque voire sordide de Denis Lehanne. La réalisation est sans fioriture, sobre, pudique face à la douleur que la caméra nous révèle. Et la direction d’acteur est impeccable.

Si l’on peut soupçonner que le rôle de Jimmy avait été taillé sur mesure pour que Sean Penn décroche (enfin) l’Oscar du meilleur acteur, que dire de l’interprétation de Tim Robbins ?Elle est tout simplement magnifique donnant à Dave toute la souffrance et le poids de la culpabilité d’une victime avant d’être vu comme le coupable idéal. A leur côté, Kevin Bacon , tout en sobriété et presqu’à contre emploi dans le rôle d’un flic compréhensif, droit et en proie à des problèmes de couple. Enfin, deux autres figures du cinéma les accompagnent, Laurence Fishburne (Apocalypse now, Matrix…) et Eli Wallach (le fameux Tuco dans le bon, la brute et le truand…)

Cette 24è réalisation de Clint Eastwood reste encore aujourd’hui certainement sa meilleure et il ne faut surtout pas bouder ce chef d’œuvre du polar noir. A voir et à revoir.

Date de sortie cinéma : 15 octobre 2003

Réalisé par Clint Eastwood

Avec Sean Penn, Tim robbins, Kevin Bacon, Laurence Fishburne et Eli Wallach

Interdit aux moins de 12 ans

Long-métrage américian. Genre : Policier sombre

Durée : 02h17min Année de production : 2003

Distributeur : Warner Bros. France

César du Meilleur film étranger : César 2004

Oscar du Meilleur acteur dans un second rôle : Tim Robbins

Oscar du Meilleur acteur : Sean Penn

Film disponible en DVD et Blue Ray avril 2010

Sur le même sujet