Savages : un thriller hors tension

Le dernier opus d'Oliver Stone « Savages » laisse un goût mitigé dans la bouche. Sujet provocateur pour une réalisation classique, trop  classique ?

Marijuana se marie t-elle bien avec cinéma ? Pas évident quand on voit le rythme par moment très poussif du film du réalisateur américain, Oliver Stone, film qui ne manque malgré tout pas de certaines qualités.

Synopsis :

Laguna Beach, Californie : Ben, botaniste bohème, Chon, ancien Navy Seal, et la belle O partagent tout. Ben et Chon sont à la tête d’un business florissant. Les graines ramenées par Chon de ses missions et le génie de Ben ont donné naissance au meilleur cannabis qui soit. Même s’il est officiellement produit pour des raisons thérapeutiques, ils en dealent partout avec la complicité de Dennis, un agent des stups. Leur affaire marche tellement bien qu’elle attire l’attention du cartel mexicain de Baja, dirigé d’une main de fer par Elena. Face à leur proposition d’"association", Chon est partisan de résister par la force, mais Ben préfère tout abandonner. Pour les contraindre à coopérer, le cartel kidnappe O. Elena a eu raison d’utiliser les liens très forts du trio, mais elle a aussi sous-estimé leur capacité à réagir… C’est le début d’une guerre entre l’organisation du crime dont le bras armé, Lado, ne fait aucun cadeau et le trio. Qu’il s’agisse de pouvoir, d’innocence, ou de la vie de ceux qu’ils aiment, tout le monde a quelque chose à perdre.

Le film :

Il ne suffit pas d'adapter un polar au sujet sulfureux et politiquement incorrect, en vue sans doute de flatter un public jeune, pour réussir son coup et Oliver Stone qu'on a déjà vu plus inspiré, l'apprendra peut être à ses dépens.

En effet, est ce parce qu'il parle de marijuana, une substance toujours illicite ayant pour but de faire planer les consommateurs, qu' Oliver Stone a réalisé son film à l'allure d'un escargot qui aurait le vent de face ? Car ce film traîne par moment en longueur, tourne en rond, ne progresse pas et on s'y ennuie quelque peu. Dommage car il est vrai que l'idée de départ est séduisante. Montrer les bienfaits thérapeutiques de cette plante et la vendre comme telle même si son commerce est illégale.

Au delà de ce postulat original et provocateur, le film tombe très vite dans le banal et on a l'impression d'un revival des film des années 90. Ce qui n'est pas une tare en soi mais il aurait peut être fallu apporter un peu plus de folie et surtout de rythme, de souffle.

Oliver Stone a semblé hésiter entre un thriller froid ou déjanté. Au bout, il n'est ni l'un ni l'autre du moins, pas assez de l'un et de l'autre. Ses personnages frisent par moment la caricature même si Benicio Del Toro reste excellent dans une composition désormais trop convenue pour lui, même si John Travolta tient, une fois encore, son rang mais dans un rôle déjà trop vu chez lui. La bonne surprise reste Salma Hayek impeccable dans son rôle de chef de cartel et dans sa solitude. Quant au trio d'amoureux, parce qu'avant tout, c'est bien de lui qu'il s'agit, il est bien plus crispant qu'attachant. Trois bobos qui se veulent hors du monde et hors du temps mais qui ne pensent malgré tout qu'à une chose, se faire du fric et s'éclater. Des jeunes américains banals en somme. Et le choix des acteurs est douteux. Aucun des trois n'est à la hauteur de leurs aînés et encore moins elle, Blake Lively ,dans son rôle de fille de riche est des plus énervantes.

Reste que le réalisateur décortique avec un certain soin le monde des cartels, leur violence et leur jusqu'au boutisme. Seule la perte d'un proche ou d'une proche peut les faire céder. Et le chantage ne fait alors que commencer...

En résumé, Oliver Stone, l'éternel provocateur du cinéma américain, sans passer à côté de son sujet, ne prend malgré tout pas de risque dans sa réalisation par trop classique. Ce film n'est pas assez sauvage pour rester dans les mémoires.

  • Film : «Savages » (d'après le roman de Don Winslow )
  • Savages Bande-annonce
  • Réalisateur :Oliver Stone
  • Acteurs :Blake Lively, Taylor Kitsch, Aaron Taylor-Johnson, Benicio Del Toro ,John Travolta, Salma Hayek...
  • Genre : Thriller désuet
  • Durée :2H04
  • Sortie en salles :26 septembre 2012
  • Société de distribution : Pathé Distribution
  • Nationalité :américaine
  • Interdit en salles au moins de 12 ans

Sur le même sujet