The secret : Un thriller horrifique à la morale douteuse

Cela partait peut être d'un bon sentiment mais au résultat et au delà de la réalisation, le film fait preuve d'un déterminisme qui pourrait déranger.
81

Sauvons les pauvres enfants de pauvres. Telle pourrait être la morale de « The secret « . Au delà, c'est le discours même du réalisateur qui peut être sujet à caution. Les pauvres dans une pauvre ville sont-ils incapables d'élever leurs enfants dignement parce que pauvres ?

SYNOPSIS :

À Cold Rock, petite ville minière isolée des Etats-Unis, de nombreux enfants ont disparu sans laisser de traces au fil des années, et n’ont jamais été retrouvés. Chaque habitant semble avoir sa théorie sur le sujet mais pour Julia (Jessica Biel), le médecin dans cette ville sinistrée, ce ne sont que des légendes urbaines. Une nuit, son fils de 6 ans est enlevé sous ses yeux par un individu mystérieux. Elle se lance à sa poursuite sachant que si elle le perd de vue, elle ne reverra jamais son enfant.

LE FILM:

Du propre aveu du réalisateur Pascal Laugier , « The secret » serait en gestation depuis 2005. 6 à 7 ans de réflexion, de construction scénaristique pour aboutir à un film certes de bonne tenue mais sans dimension et qui ressemble à un film de commande formaté sans aucune prise de risque . Sans doute, c'est ce qu'il fut demandé à Pascal Laugier de la part des producteurs pour sa première expérience outre-Atlantique

Les décors sont parfaits et donnent au long-métrage une atmosphère de film d'horreur, de tension palpable et d'isolement total au point que nul ne pourrait venir sauver les habitants du malheur qui les frappe. Leurs enfants disparaissent un à un, enlevés par celui que d'aucun appelle le « Tall man ». Et tous disparaissent dans l'immensité des forêts qui entourent le coin perdu qu'est Cold Rock. S'en suivent une série de retournements, de virages scénaristiques qui vous entraînent dans une histoire de plus en plus captivante, une histoire dans laquelle le spectateur cherche la vérité... Mais quand celle-ci tombe, elle met mal à l'aise face au propos du réalisateur.Peut être et sans doute que Pascal Laugier partait d'un bon sentiment mais il fait un gros flop voire il dérange tant on peut y lire aussi une marque de mépris pour une certaine catégorie de population qui, parce qu'elle est pauvre, serait incapable de subvenir aux besoins et biens de ses progénitures.

Reste que Pascal Laugier, grandement assagi depuis son horrible et terrible film martyrs où le réalisateur laissait poindre aussi une pseudo réflexion métaphysique existentielle, prouve avec « The secret » qu'il sait faire du cinéma même si celui-ci peut être qualifié de série B mais de la bonne série B. Car , au delà du discours, la réalisation est maîtrisée, l'ambiance froide, tendue, glauque parfois, pointe dans toutes les séquences. Il prouve aussi qu'il s'est grandement amélioré dans la direction d'acteurs en l'occurrence d'actrices depuis l'épouvantable duo de « Martyrs » En effet, Jessica Biel sort brillamment son épingle d'un jeu tout en sobriété.

En résumé, si on oublie le discours navrant de « The secret », ce film se laisse voir sans qu'on puisse malgré tout parler d'une grande réussite du genre thriller horrifique.

  • Film : «:The secret »
  • The secret- Bande-annonce
  • Réalisateur :Pascal Laugier
  • Acteurs :Jessica Biel, Stephen McHattie, William B. Davis
  • Genre : thriller glacial
  • Durée :1h 45min
  • Sortie en salles :05 septembre 2012
  • Société de distribution : SND
  • Nationalité :américano/canadienne
  • Interdit aux moins de 12 ans

Sur le même sujet