Underwold 4 nouvelle ère : L'action a les dents longues

Rien de bien nouveau dans ce dernier opus de la saga Underworld où l'action prime sur le reste mais au moins l'action est réussie

On en attendait plus de ce numéro que des épisodes précédents et on est quelque peu déçu. S'il dépasse en qualité son prédécesseur immédiat, Underworld 4, peut décevoir par certains aspects mais aussi réserver de bonne surprises pour ceux qui aiment l'action et les scènes de combat. De la pure distraction.

Synopsis

Depuis des siècles Lycans et Vampires se livrent une bataille sans merci. Mais les deux races sont à l’aube d’une ère nouvelle car les humains, qui ont récemment découvert leur existence, décident de cesser leurs conflits internes pour s’engager ensemble dans la lutte contre ce qu’ils considèrent comme des fléaux. Sélène s’attire la convoitise de l’armée et des scientifiques. Une traque incessante commence alors contre la plus redoutable des vampires.

Le film

Qui a vu les trois épisodes précédents de la Saga Underworld ne sera pas surpris. Ce quatrième volet est du même acabit et ne peut donc décevoir les fans. Du même acabit mais tout de même mieux que le troisième sans dépasser ni le premier ni le deuxième. Et c'est dommage parce qu'une fois de plus, la production a tout misé sur l'action passant dès lors à côté d'une partie du sujet à savoir la part psychologique des personnages sans qu'il n'y ait besoin d'en faire des romans. On aimerait savoir un peu plus ce qu'ils ont au fond de leur âme car au fond des tripes, on ne le sait et on ne le voit que trop bien.

Et s'il est vrai que les scènes d'action, bagarres et autres sont plutôt dans l'ensemble bien fichues, Underworld 4 n'est malgré tout, et pour résumer rapidement cette petite œuvre d'une petite heure et demie, quoique plus long, le film aurait fini par lasser déjà que...Bref, ce long-métrage n'est qu'une succession de scènes de baston qui finissent par former une seule scène de baston qui finit par faire un film appelé Underworld 4. Et ce n'est pas la 3D qui y change quoique ce soit ou apporte quoique ce soit. Au contraire, elle peut paraître même parfois grossièrement exploitée. Les deux réalisateurs que sont Måns Mårlind et Björn Stein ont peut être encore des cours à prendre en la matière.

Quant à l'héroïne, Sélène interprétée par kate beckinsale que la franchise Underworld a fait découvrir au grand public,elle est égale à elle même, ni plus ni moins mauvaise que dans les précédents films, fade, sans charisme, le regard torve, un jeu plus que quelconque que ses bottes pourtant aux volumineux talons, n'arrivent ni à compenser ni à rehausser pas plus que son éternelle tenue en latex à la catwoman qui paraît être en matière inusable et indéchirable malgré les beignes et la pains pris durant les quatre épisodes.

En résumé, Underworld 4 atteint juste son but, distraire, sans ouvrir sur une nouvelle ère quant aux propos et à la forme du film. Il est à regarder en se mettant des pop corn sous la dent...

  • Film « Underworld 4, nouvelle ère »
  • Réalisé par Måns Mårlind et Björn Stein
  • Avec Kate Beckinsale, Stephen Rea, Michael Ealy
  • Durée :(1h 30 min)
  • Date de sortie :8 février 2012
  • Genre :Fantastico-épouvante-action....
  • Sociétés de distribution : SND
  • Nationalité : Américaine
  • Interdit au moins de 12 ans

Sur le même sujet