Wahh : la cuite sans alcool...

Philippe Starck et David Edwards ont mis au point un spray qui vous saoulerait sans ingurgiter d'alcool. Etonnant non ?
59

L' ivresse ? Non juste la sensation :

Non, ne croyez pas que le Wahh (« Wahh Quantum Sensations »), ce petit aérosol assimilable à un bâtonnet de rouge à lèvres vous entraînera dans des états seconds. Pour Philippe Starck qui a participé à la conception et au design, « c’est le plaisir sans la punition et sans le danger de l’alcool ». En effet, une pulvérisation dans la bouche libère pas plus de 0,075 ml d’alcool, ce qui correspond à la quantité minimum afin que les microparticules fassent leur travail à savoir juste stimuler le cerveau . Une fois pulvérisé le palet ressent un léger goût d’alcool, auquel se mêle une forte sensation poivrée. Mais les sensations demeurent toutefois assez éloignées. Après le whiff mis au point par les deux mêmes acolytes voici venu le Wahh, un spray qui permet de s'enivrer sans les effets secondaires de l'alcool. à savoir une ivresse avancée. En effet, d'après ses concepteurs, les effets du spray seraient d'environ mille fois moins fort qu’un verre d’alcool.s des effets de l’ivresse. Car d'après ses concepteurs, les effets du spray seraient d'environ mille fois moins fort qu’un verre d’alcool.

Quoiqu'il en soit, pour David Edwards, scientifique et professeur à l’université d’Harvard co-concepteur du spray avec Philippe Stark« C’est réellement un spray alimentaire nouvelle génération, Cela augure un développement vers d’autres formes de nutrition. » un spray qui pourra apparemment se décliner en d'autres versions notamment une version nommée Démon peut se pulvériser sur des aliments pour rehausser leur saveur naturelle, à la manière d’une huile pimentée.

Vingt euros juste pour une sensation :

Le Wahh sera semble t-il vendu 20 € dans les boutiques spécialisées dans le design. Outre le fait qu'il sera inaccessible aux mineurs, il en coûtera tout de même 20 euros aux adultes juste pour avoir une sensation, cela semble faire donc un peu cher la sensation.

Le duo en est à sa première collaboration pour la création d'un spray mais se connaissait déjà . En effet, David Edwards qui a créé en 2007 le Laboratoire, à Paris, lieu d’art et de design aux frontières de la science, espace d’exposition et de dégustation avait déjà crée en 2008 le Whif qui était aussi un petit aérosol de la taille d’un cigare vendu à 400 000 exemplaires dans le monde, aérosol qui se vendait entre 1,80 et 3,99 €, ce qui semble tout de même autrement plus raisonnable que 20 euros. Cet aérosol permet de ressentir les saveurs café, du thé ou encore du chocolat.

Ainsi, aujourd'hui, vous avez le choix par exemple entre une bouteille de vin à 6 euros qui peut être largement convaincante au niveau du goût mais qui pourrait effectivement vous enivrer si vous la buvez entièrement avec des effets secondaires tels que "la gueule de bois" et un spray à 20 euros qui vous donne juste la sensation d'une légère ivresse... A quand « Attention, l'abus de spray est dangereux pour la santé »

Sur le même sujet