2012, la fin des haricots?

Mon Dieu, c'est terrible, on va tous mourir ! Et il paraît qu'on n'en a plus que pour quelques mois. Alors, 2012 sera-t-il notre chant du cygne?
12 Déc
4

Nous sommes déjà tous morts vingt fois... La dernière fois qu’on nous l’avait prédite, cette fameuse fin du monde, c’était pour 1999. Un couturier qui n’avait rien de mieux à faire, soi-disant inspiré de Nostradamus et de ses propres rêves affirma que la station Mir allait nous tomber sur le coin de la tronche. Et pendant ce temps-là, d’autres nous assuraient qu’un cataclysme mondial allait anéantir jusqu’à notre voisin, ainsi que sa voiture diesel, sa caravane résidentielle du camping des Flots Bleus et l’épicerie du coin. Une catastrophe sans précédent!

Heureusement, vous le savez désormais, il ne se passa rien du tout, si ce n’est une éclipse embrumée et au passage de l’an 2000, on nous annonça dans le poste que chaque lendemain serait toujours pareil à sa veille jusqu’à ce que mort naturelle s’ensuive.

Cette fois-ci c’est la bonne?

Soyons honnêtes: que ce soit pour l’an mil ou deux mille, c’est surtout la rotondité des chiffres qui faisait peur aux crédules. Les scientifiques n’apportèrent que peu de crédit aux probabilités que la Terre puisse exploser pour la seule raison qu’on eut passé un cap symbolique dans le comptage des années, qui plus est, réservé aux chrétiens. On sait en effet que Jésus n’est pas le commencement de tout pour tout le monde.

Mais cette fois-ci, même certaines personnes en blouse blanche tirent doucettement la sonnette d’alarme. Les cosmologues nous parlent d’un alignement inédit de certains astres dans notre ciel. Il semblerait que la Terre, le soleil et le centre de la Voie Lactée vont se trouver, au matin du 21 décembre 2012, parfaitement alignés pour la première fois depuis 26.000 ans et que l’impact sur notre petite boule bleue sera que les pôles vont s’inverser, que le climat va en être profondément bouleversé et qu’il sera particulièrement difficile d’aller encore se faire dorer la pilule sur les plages du Sud vu qu’elles seront devenues des banquises.

Les mêmes cosmologues, et en tout cas ceux à qui on demande un avis, parlent aussi de la possibilité qu’un astéroïde entre en collision avec la planète à cette date, annihilant toute vie comme, jadis, un autre supprima les dinosaures de la surface du globe. Cette hypothèse est d’autant plus plausible qu’un astéroïde qui nous approcherait en étant caché par le soleil jusqu’à la presque fin de son terrible parcours nous percuterait sans qu’on ait eu le temps de dire ouf.

Tremblez mortels !

Toujours du côté de l’espace, les Sumériens d’il y a 7.000 ans parlaient d’une planète inconnue, voire invisible parce que placée de l’autre côté du soleil exactement, elle aussi. Ils l’avaient baptisée Nibiru. Le 21 décembre 2012, elle devrait rencontrer sa sœur, la Terre et donc faire la bombe pour leurs retrouvailles.

De leur côté, les historiens ont exhumé un calendrier maya qui se termine, tenez-vous bien, le 21 décembre 2012. Ils rappellent également que dans la bible, on pourrait y voir la preuve que cette date-là est une date-clé dans l’histoire de l’Homme.

Tremblez vous dis-je !

Et que dire de Nostradamus qui, comme c’est bizarre, n’aurait finalement pas pronostiqué la fin du monde pour la fin du siècle dernier, nous disent les catastrophistes de tous les pays, mais bien pour 2012? Et cet oracle d’avant Jésus-Christ qui, dans la banlieue romaine nous aurait prévenu de notre fin pour le début du XXIe siècle? Et ces économistes qui nous parlent d’une nouvelle guerre mondiale liée à la rupture soudaine des stocks de pétrole? Et ces illuminés qui nous mettent en garde contre une invasion imminente de petits hommes verts, ou bleus ou rouges, nous ne sommes pas difficiles?

Bref, quelle que soit la façon dont on va être anéanti, il semblerait cette fois que la perspective ne soit pas seulement celle des imbéciles crédules.

Non à l’alignement !

Désolé de décevoir les gourous qui auraient adoré qu’on y croit dur comme fer parce que la peur rend les gens dépensiers, mais en ce qui concerne l’alignement des astres, il semble que le phénomène ne soit pas propre au 21 décembre 2012. Eh non! La Terre, le Soleil et le centre de la Voie Lactée seront déjà alignés le 21 décembre 2011 et il paraît que c’est loin d’être une première! Dingue non? Alors, à moins que la fin du monde soit avancée d’un an – mais on nous aurait prévenu quand même! – l’hypothèse de l’alignement ne tient plus des masses. Bien sûr, il y a aussi Vénus qui va disparaître du ciel de l’hémisphère Nord pour le reste du siècle, mais nous pouvons légitimement douter qu’une si petite boule très lointaine nous influence à ce point.

Non à l’astéroïde !

Bien entendu, il y a toujours un risque que, caché par un autre astre, un gros tas de pierres et de glaces ne rencontre la Terre dans un fracas épouvantable, sans qu’on ait eu le temps de se défendre. Mais ce ne serait vraiment pas de chance. D’autant que ça voudrait dire qu’au fur et à mesure que notre planète bouge dans le cosmos, l’astéroïde en question bouge exactement de la même manière que nous, mais de l’autre côté du Soleil. Hautement improbable. Mais l’hypothèse de l’astéroïde est séduisante. D’ailleurs, nous verrons qu’après le 21 décembre 2012, quand il ne se sera rien passé non plus, les grands prêtres de la fin du monde, nous parleront de 2036 puisqu’il semblerait qu’un astéroïde, baptisé Apophis ait une chance de croiser notre route cette année-là.

Non à une planète inconnue !

Ne nous étendons pas sur le sujet: si une planète «cachée» existait pour nous percuter en 2012, elle serait apparue dans nos télescopes depuis au moins 10 ans. Or, la Nasa, pour ne citer que cet institut réputé, ne voit rien venir. Elle ne voit que le Soleil qui poudroie et l’herbe qui verdoie.

Non aux Mayas !

Parmi les sites qui parlent de la fin du monde, rares sont ceux qui expliquent vraiment ce que voulaient dire les Mayas en confectionnant leur fameux calendrier. Or, il est avéré que ce grand peuple n’évoque qu’un cycle qui, en effet, se termine le 21 décembre 2012. Jamais il n’est inscrit que tout s’y arrêtera.

Non au reste !

Les autres scénarii ne tiennent pas mieux la route. La guerre et la fin du pétrole amèneront peut-être notre fin, mais certainement pas de façon aussi brutale. Nous ne nous éveillerons pas le 21 décembre 2012 en nous disant «Zut alors, il n’ya plus d’essence, suicidons-nous!»

Il ne reste plus que l’affreuse perspective de l’invasion extraterrestre. Mais même aux dernières nouvelles, il semblerait que nous ne valons pas le coup…

Alors oui, nous allons tous mourir et c’est affreux. Mais ça ne se terminera pas comme dans un film américain, loin s’en faut. Le 21 décembre 2012, quand il sera minuit en Europe (heure prévue pour le grand chambardement), la plupart des gens se tiendront le ventre en criant au secours, tout en faisant semblant de ne pas croire au pire. Puis, ils iront dormir et la vie reprendra son cours.

On parie ?

Sur le même sujet