Black Stone Cherry - Folklore and Superstition

Deuxième opus pour Black Stone Cherry. Un ensemble un peu plus calibré faisant le grand écart entre le rock vintage et pop moderne.

Fort du succès naissant grâce aux ventes du premier album, Black Stone Cherry récidive avec Folklore & Supertition. Le groupe reprend ce qui fait sa particularité musicale en utilisant les racines folkloriques de leur région. On la retrouve autant dans la musique grâce à l'utilisation du banjo sur un titre ou deux, mais aussi en puisant quelques inspirations dans le gospel et le blues ancien que dans les textes qui traitent principalement de spiritualité sous fond de croyances superstitieuses d'un autre temps. Comme si le groupe puisait dans l'histoire de leur pays pour nous sortir du quotidien.

Un poil trop calibré

Leur premier album était déjà bien dosé, pour celui-ci le groupe a poussé encore un peu plus loin le calibrage. Résultat, la musique oscille entre gros rock puissant aux mélodies assez lisses et ballades sirupeuses. Ces dernières sont clairement faites pour plaire au public féminin américain. S'il pourrait faire mouche avec les jeunes filles chez nous, ceux qui recherchent un peu plus de rugosité passeront les deux pistes les plus molles pour se concentrer sur le reste de l'album.

La production très léchée n'est pas là pour masquer un manque d'idée, car Black Stone Cherry ne manque pas d'atouts pour diversifier un peu son propos et mettre un peu de relief dans une musique qui en manque trop habituellement. Ainsi les titres fortement efficaces et calibrés comme "Blind Man " qui ouvre le bal, côtoient des morceaux moins évidents et réellement récréatifs comme "Sunrise" et son refrain aux influences Reggea ou encore les chœurs Gospels de "Soul Creek "

Transformé

Avec cet album, Black Stone Cherry confirme les espoirs placés sur leur premier essai. Sans bouleverser la direction artistique du combo, Folklore And Superstition marque une évolution légère du groupe vers un propos un poil plus commercial sans sacrifier leur goût pour la musique lourde qui envoie le pâté ! Black Stone Cherry s'impose définitivement dans la cours des groupes mélodiques sur lesquels il faut maintenant compter. En Europe, l'évolution est plus discrète, mais le vieux continent n'est plus l'eldorado du rock américain, la concurrence et la multiplicité des cultures musicales laissent de moins en moins de place à une musique qui peine à se renouveler.

4/5

Liens Utiles :

Site Officiel

Chronique du premier album

Chronique de Between The Devil & The Deep Blue Sea

Live Report Zenith 2011

Clip de Blind Man

Clip de Thing My Father Said

Black Stone Cherry sur Deezer

Sur le même sujet